Pour trois Français sur 4, le PS ne soutient pas assez Hollande

  • A
  • A
Pour trois Français sur 4, le PS ne soutient pas assez Hollande
Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, à l'université d'été de La Rochelle@ Reuters
Partagez sur :

En pleine tourmente à l'université d'été de La Rochelle, un sondage tacle le Parti socialiste, sur son manque de soutien et son manque de projet.

LE CHIFFRE. Le nouveau gouvernement de Manuel Valls est peu soutenu par les Français. Mais ces derniers ne sont pas plus tendres avec le parti au pouvoir. En plein université d'été à La Rochelle, près de trois Français sur quatre (72%) estiment que le Parti socialiste ne soutient pas suffisamment le gouvernement de Manuel Valls. Ils sont également 76% à juger que le parti n'a pas de projet pour la France, selon un sondage Ifop à paraître dans Dimanche Ouest-France.

>> LIRE AUSSI - Bruno Le Roux : "Le FN est en embuscade des croche-pieds du PS"

Parmi les sympathisants socialistes, plus de six personnes interrogées sur dix (61%) trouvent que le parti ne soutient pas suffisamment le gouvernement, en hausse de 31 points sur un an.

Les frondeurs et les désaccords. "Les récentes dissensions entre Manuel Valls et certains de ses anciens ministres, ainsi que la présence de plus en plus visible de députés socialistes 'frondeurs' à l'Assemblée nationale expliquent probablement en partie" ces résultats, analyse l'Ifop. "Les nombreux mouvements au sommet de l'Etat et les désaccords entre les dirigeants socialistes ont durement marqué l'opinion de leur base partisane", ajoute l'institut de sondage.

Le désamour ne s'arrête pas là. Huit Français interrogés sur dix estiment également que le parti de la majorité présidentielle n'a pas de dirigeants de qualité, et 77% que le PS n'est pas proche des préoccupations des Français. Au sein des sympathisants socialistes, ils sont à peine plus de la moitié à juger que le PS a un projet pour la France (58%, en baisse de 20 points sur un an) et des dirigeants de qualité (55%).

L'enquête a été réalisée par internet du 27 au 28 août sur un échantillon de 1.004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, par la méthode des quotas.