Pour Sarkozy, aussi, "les Harkis ont été trahis par la France"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour Nicolas Sarkozy, "il est tout à fait normal que sur des sujets de cette ampleur on puisse être d'accord", lui et François Hollande, a-t-il affirmé lundi sur Europe 1.

INTERVIEW

Dimanche, François Hollande a reconnu la responsabilité des gouvernements français dans l'abandon des Harkis. Le chef de l'État a reconnu les massacres de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil inhumaines de ceux transférés en France. Un point de vu partagé par Nicolas Sarkozy, qui avait déjà rendu hommage samedi à ces Algériens morts pour le drapeau français. "Il est tout à fait normal que sur des sujets de cette ampleur on puisse être d'accord", a confirmé lundi le candidat à la primaire de la droite sur Europe 1.

"La France à l'époque, c'était le général De Gaulle". "Les Harkis ont été trahis par la France. Et la France de l'époque, c'était le général De Gaulle", précise Nicolas Sarkozy. "Je n'ai pas simplement parlé des Harkis. J'ai parlé des Français qui avaient fait leur vie en Algérie et qui ont le droit aujourd'hui de savoir où sont leurs disparus. Et j'ai demandé l'ouverture des archives. Elle a été accordée en France. Il faut qu'elle le soit en Algérie."