Pour Noël, François Hollande...travaille

  • A
  • A
Pour Noël, François Hollande...travaille
@ Christelle Alix/Elysée
Partagez sur :

Le chef de l’Etat va travailler quotidiennement à l’Elysée. Et les ministres sont invités à l'imiter.

La phrase. "Je ne vous souhaite pas bonnes vacances, puisque vous n’êtes pas censés en prendre". La boutade est signée François Hollande et date du dernier Conseil des ministres, le 19 décembre. Mais ce trait d’humour a valeur de consigne. Et le président de la République va commencer à se l’appliquer à lui-même.

Tous les jours à l’Elysée. "François Hollande reviendra tous les jours à l’Elysée", assure un proche conseiller qui précise toutefois que le chef de l’Etat fera une exception mardi, pour fêter Noël en famille. Le chef de l’Etat veut mettre à profit cette semaine calme pour préparer les voeux du 31 décembre, mais aussi et surtout remettre à plat sa communication pour tenter de reprendre la main. Et si l’agenda officiel du président est vide, François Hollande pourrait tout de même effectuer un ou deux déplacements en fin de semaine. Et le 31 décembre au soir, il sera aux côtés de ceux qui assurent le service public.

En août, des vacances polémique. Si François Hollande a choisi de rester à Paris, c’est d’abord parce que le souvenir de ses dernières vacances reste cuisant. Pour s’être offert 15 jours de congés cet été, le chef de l’Etat à peine élu avait essuyé de nombreuses critiques.

>> A lire aussi : les vacances en pointillés de Hollande

Un Premier ministre "au contact". De son côté, Jean-Marc Ayrault ne sera pas à Paris pendant les fêtes. "Mais il restera au contact des Français", s’empresse de préciser son cabinet à Europe 1. Le Premier ministre sera donc sur le terrain, depuis son lieu de vacances, en France, assure son entourage.

Sapin-carré

Fortunes diverses pour les ministres. Quant aux membres du gouvernement, il y a ceux qui restent mobilisés à Paris, comme Manuel Valls ou Marisol Touraine, avec des agendas allégés, ou ceux qui s’absentent, comme Michel Sapin. Avec la condition d'être à deux heure de Paris, en train ou en avion. Cela permettra au ministre du Travail de se rendre à Vienne, en Autriche où, jure-ton dans son entourage, il rencontrera son homologue autrichien. Par ailleurs, il commentera les chiffres du chômage Le ministre du Travail depuis la Creuse.

D'autres vont suivre la consigne de se montrer sur le terrain, comme Dominique Bertinotti, qui ne prend pas de vacances. "C’est strictement interdit. Il faut qu’on continue à travailler", sourit la ministre de de la Famille. "Ce soir (lundi), je suis sur le terrain, puisque je vais voir tous ceux qui restent éveillés, au service des autres et en particulier les plus pauvres. La seule concession, c’est que je suis chez moi à Marseille", ajoute-t-elle.

Rentrée le 31 décembre. Tout ce beau monde sera de toute façon de retour à Paris le 31 décembre, histoire de se préparer à la série des vœux. Avec un mot d’ordre : faire de la pédagogie sur l’action du gouvernement.