Pour Moscovici, la droite mélange l'Europe et la France

  • A
  • A
Pour Moscovici, la droite mélange l'Europe et la France
@ Europe1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le tout nouveau commissaire européen aux Affaires économiques était vendredi l'invité d'Europe1.

"Je suis Français et socialiste, je vais le rester ! Mais commissaire européen, vous êtes dans un autre rôle." Pierre Moscovici, fraîchement nommé commissaire européen aux Affaires économiques, était vendredi l'invité d'Europe1. Il l'a répété : il ne privilégia pas la France par rapport aux autres pays. Il "défendra l'intérêt général européen". "L'intérêt général européen, ce sont des règles. Je suis indépendant, pas l'ambassadeur d'un parti ou d'un pays", a insisté l'ancien ministre des Finances français, répétant le mot "indépendant" à trois reprises.



Les membres de la commission se sont prononcés par 32 voix contre 15 en ce qui concerne ses compétences pour son poste précis et par 44 voix contre 12 en ce qui concerne sa présence au sein du nouvel exécutif européen. Selon Pierre Moscovici, si sa nomination a été difficile, c'est parce qu'il y avait "de la politique" derrière ce vote. "Mais ça fait parti du jeu", a complété le nouveau commissaire européen. Il regrette toutefois que ses compatriotes, de droite, ne se montrent pas toujours très solidaires.



"Il y a eu confusion entre politique nationale et européenne de la part d'une partie des conservateurs", tacle Pierre Moscovici. "L'influence française à Bruxelles implique que l'on soit capable de passer outre un certain nombre de clivage", a poursuivi le nouveau commissaire européen. Assenant : "comment voulez-vous construire une influence française forte, si à chaque fois qu'un Français prend la parole il est critiqué par ses compatriotes."

>> Pour écouter l'intégralité de l'interview, c'est ici :



Pierre Moscovici : "Agir en fonction des règles...par Europe1fr