Pour Morano, Philippot "angoisse même au sein de son propre parti"

  • A
  • A
Pour Morano, Philippot "angoisse même au sein de son propre parti"
@ Capture d'écran
Partagez sur :

DÉBAT E1 - La candidate de l'UMP aux européennes s'en est pris au vice-président du FN, accusé de "parachutage" dans l'Est.

Nadine Morano (UMP), Catherine Trautmann (PS) et Florian Philippot (FN) ont confronté leurs idées et leurs programmes pour l'Europe, lors d’un débat organisé mercredi soir par Europe 1, Le Figaro et LCI. Interrogée sur la première place du FN dans le sondage d‘Europe 1, Nadine Morano (UMP) a rappelé qu’ "en 2009, nous faisons une liste commune avec l’UDI, et si on additionne nos scores, nous sommes à 31%... J’observe que le FN a toujours des scores élevés quand la gauche est au pouvoir, parce qu’il y a une désespérance."



Quant à Florian Phlippot, "il angoisse même au sein de son propre parti", a taclé l'ancienne secrétaire d'Etat. La réponse du vice-président du FN ne s’est pas fait attendre : "il vous faudrait un peu plus de modestie. Vous placez le débat au niveau des attaques personnelles, moi je veux parler du fond, du traité transatlantique, de l’euro cher !"

Interrogée sur ce sondage qui place le FN comme premier parti des ouvriers, Catherine Trautmann évoque quant à elle "un besoin de mobiliser nos électeurs, leur parler, les rassurer. Il ne peut pas y avoir un effet mécanique parce que l’on a quelqu’un qui vient du monde ouvrier. Edouard Martin a choisi d’être cohérent et de continuer la bataille qu‘il a mené pour un plan pour la sidérurgie en Europe." "C’est un traitre à sa cause", a rétorqué Nadine Morano.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'INFO POLITIQUE - Européennes : la stratégie du PS pour sauver les meubles

SONDAGE E1 - Européennes : le FN donné en tête dans l’Est

ZOOM - Européennes : le FN met le paquet