Macron : en Corse, "la mise en oeuvre d'un statut de résident n'est pas la bonne réponse"

  • A
  • A
Macron : en Corse, "la mise en oeuvre d'un statut de résident n'est pas la bonne réponse"
Pour le chef de l'État, créer un statut de résident corse "serait totalement contraire à la constitution et au droit européen".@ AFP
Partagez sur :

Au deuxième jour de sa visite en Corse, le chef de l'État a exprimé mercredi à Bastia son souhait de voir l'île "s'accomplir" et "s'émanciper". 

Mercredi, au second jour de sa visite en Corse, Emmanuel Macron a dévoilé, dans un discours à Bastia, sa stratégie pour l'île. Le chef de l'État a ainsi exprimé son souhait de voir "l'émancipation" et "l'accomplissement" de la Corse. "La Corse est au cœur de la République, tout en tenant compte de ses spécificités", a ajouté Emmanuel Macron.

Le statut de résident corse, "contraire à la constitution et au droit européen". Pour le chef de l'État, créer un statut de résident corse "serait totalement contraire à la constitution et au droit européen". "Ce n'est pas la bonne réponse" aux problèmes immobiliers de l'île, a poursuivi Emmanuel Macron. "Aujourd'hui, quand les prix montent et que les terrains sont vendus, ce sont rarement des gens qui ne sont pas corses qui en profitent", a déclaré le chef de l'État qui s'est engagé, dans un discours très attendu, à "favoriser la construction de logements" et à "simplifier les règles d'urbanisme", face à des "contraintes parfois exorbitantes" liées à la spécificité géographique de l'île.