Pour les sympathisants de gauche, "Manuel Valls n'a pas l'image d'un traître"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Un sondage Ifop pour le JDD indique que Manuel Valls gagne des points auprès des sympathisants de gauche après l'annonce du renoncement de François Hollande.

INTERVIEW

Manuel Valls semble plébiscité par les sympathisants de gauche. Selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche, l'actuel Premier ministre est leur personnalité préférée pour devenir le candidat du PS à l'élection présidentielle, devant Arnaud Montebourg. "Manuel Valls progresse au lendemain de l’annonce (du renoncement) de François Hollande. Il passe de 38% à 45% de souhait de victoire à la primaire", précise Frédéric Dabi, directeur adjoint de l'institut Ifop, au micro d'Europe 1 dimanche.

Un "passage de témoin" entre Hollande et Valls. Contrairement à ce que semblent dire certains proches de François Hollande, "Manuel Valls n'a pas l’image d’un traître ou de quelqu'un qui aurait comploté", affirme Frédéric Dabi. "C’est comme si les sympathisants de gauche que l’Ifop a interrogés voyaient une sorte de passage de témoin en faveur de Manuel Valls", précise le sondeur. "Tout se passe comme si l’effacement de François Hollande faisait de Manuel Valls une sorte de recours pour incarner une gauche réformiste et de gouvernement", observe Frédéric Dabi.

Selon le sondage, l'actuel Premier ministre est un "bon candidat" de la gauche à la prochaine élection présidentielle pour 58% de l'ensemble des sympathisants de gauche sondés. L'écart se creuse nettement au sein des seuls sympathisants du Parti socialiste : Manuel Valls représente un bon candidat pour la gauche en 2017 pour 72% d'entre eux, soit vingt points devant Arnaud Montebourg, qui ne convainc que 52% des sympathisants du PS. Manuel Valls pourrait se déclarer candidat à la primaire de la gauche en tout début de semaine, lundi ou mardi.