Pour les Français, le Premier ministre idéal est un homme

  • A
  • A
Pour les Français, le Premier ministre idéal est un homme
Selon des sources parlementaires, Emmanuel Macron pourrait nommer son Premier ministre après la passation de pouvoirs. (Illustration)@ AFP
Partagez sur :

D'après les Français, le Premier ministre idéal n'est ni de gauche, ni de droite et doit savoir s'exprimer en anglais, selon un sondage IFOP paru dimanche dans le JDD.

Alors que se murmure en coulisses qu'Emmanuel Macron pourrait, selon des sources parlementaires, nommer son Premier ministre dès dimanche, après la passation de pouvoirs à l'Élysée, un sondage IFOP publié dans le JDD dresse le portrait-robot du chef du gouvernement. Et selon les Français, le Premier ministre idéal serait un homme à 59 %, une femme à 41 %, une option qu'Emmanuel Macron n'a d'ailleurs pas exclue.

Un Premier ministre quadra. Parmi les électeurs du candidat d'En marche! au premier tour de la présidentielle, 58 % ont répondu également préférer voir un homme nommé Premier ministre quand 42 % des électeurs de Macron favorisent la nomination d'une femme.

Autre enseignement du sondage : le Premier ministre idéal serait âgé de 40 ans à moins de 50 ans pour 72 % des sondés (78 % pour les électeurs d'Emmanuel Macron). 

Ni de gauche, ni de droite pour 38 % des sondés. Concernant le positionnement politique du chef du gouvernement, 38 % des sondés répondent qu"il soit ni de gauche ni de droite alors que 20 % plébiscitent davantage un Premier ministre de droite. Les électeurs d'Emmanuel Macron favorisent un Premier ministre issu du centre de l'échiquier politique à 27 % (14 % pour l'ensemble des Français).

Parler anglais et avoir eu une expérience dans le privé.Point fort du président élu, s'exprimer en anglais semble être une caractéristique indispensable du Premier ministre idéal pour 89 % des Français. Ils sont 95 % à le penser du côté des électeurs d'Emmanuel Macron. 

Idéalement, le chef du gouvernement aurait également eu une longue expérience dans le secteur privé, pour 82 % des électeurs du candidat d'En marche! et 77 % pour l'ensemble des Français. Ces derniers estiment également à 48 % qu'il doit déjà avoir exercé un mandat national (60 % du côté des électeurs d'Emmanuel Macron).

En revanche tous s'entendent sur le fait que le Premier ministre idéal doit avoir été déjà ministre (27 % de l'ensemble des Français et 28 % des électeurs d'En marche!), alors qu'Emmanuel Macron souhaite qu'il ait déjà eu une expérience parlementaire.