Pour Lepaon, le patronnat est "assisté"

  • A
  • A
Pour Lepaon, le patronnat est "assisté"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le leader de la CGT accuse le patronnat d'être "assisté par le gouvernement". "Un comble", dit-il.

Le numéro un de la CGT Thierry Lepaon, qui participe mardi à une journée d'action syndicale pour l'emploi et contre le pacte de responsabilité, a accusé le patronat d'être "assisté" par le gouvernement. "On parle beaucoup des salariés qui seraient assistés, des chômeurs qui seraient assistés. Aujourd'hui, pour nous, c'est le patronat qui est assisté par ce gouvernement et c'est quand même un comble pour ceux qui ont voté pour François Hollande", a déclaré Thierry Lepaon sur RTL, mettant en avant les "200 milliards d'euros d'aides versées tous les ans au patronat", soit "dix fois le déficit des caisses de retraite".

Un "pacte d'irresponsabilité". Pour lui, le pacte de responsabilité est un "pacte d'irresponsabilité" qui "s'inscrit dans les politiques antérieures, y compris celles menées par Nicolas Sarkozy en son temps, d'abaissement du coût du travail". "Cela fait 20 ans qu'on nous dit que la France s'en sortira si on baisse le coût du travail, ça fait vingt ans que cela nous mène dans une impasse", a poursuivi Thierry Lepaon, qui "en veut à François Hollande car il n'a pas respecté ses engagements" de campagne.

La déception, terreau du vote FN ? "Cela crée de la déception" et "ma crainte, c'est que la déception ne se transforme en un vote pour les candidats" du Front national, "ce qui serait un drame pour notre pays", a expliqué le numéro un de la CGT, tout en assurant que les manifestations prévues mardi, à cinq jours des municipales, n'étaient pas des "manifestations anti-Hollande".

sur le même sujet, sujet,

Manifestation contre le pacte de responsabilité

Hollande précise son calendrier

Pacte de responsabilité : premier accord sur les contreparties