Pour le FN, cesser d'accueillir les migrants est "la première des choses à faire" pour aider les SDF

  • A
  • A
Pour le FN, cesser d'accueillir les migrants est "la première des choses à faire" pour aider les SDF
Les SDF n'ont pas de places en centres d'hébergement à cause des migrants, accuse le FN.@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

Pour le Front national, les SDF sont "victimes de la politique migratoire" du gouvernement, qui "sature l'hébergement d'urgence par une immigration massive".

Le Front National estime vendredi que pour venir en aide aux sans-abri, "la première des choses à faire est de cesser de saturer l'hébergement d'urgence par une immigration de plus en plus massive". "Malgré le déni gouvernemental, il est très difficile de ne pas établir un lien entre (la) difficulté à loger les SDF et l'afflux massif de migrants dans notre pays, dont le logement est souvent pris en charge prioritairement par les pouvoirs publics", soutient le FN dans un communiqué.  "A ce titre, le devoir du gouvernement français est de mettre un coup d'arrêt à la politique d'accueil des migrants", poursuit-il. 

"Un des hivers les plus difficiles". La situation des personnes sans-abri, que le FN qualifie de "victimes de la politique migratoire irresponsable du gouvernement", préoccupe les associations de solidarité, notamment depuis que la France est touchée par une vague de froid. Le directeur général de la Fédération des acteurs de la solidarité (Fnars), Florent Gueguen, avait estimé mercredi que la France connaissait "l'un des hivers les plus difficiles sur le front de l'hébergement", avec toujours plus de sans-abri contraints de dormir dehors malgré les froides températures.

"Si tous les hivers sont difficiles, celui-là n'est pas plus difficile que les autres", a répliqué Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, vendredi. "En 2012, il y avait 80.000 places d'hébergement. Nous sommes passés à plus de 128.000 et nous continuons à en ouvrir".