Pour Jean-François Copé, "François Hollande ménage la CGT"

  • A
  • A
Pour Jean-François Copé, "François Hollande ménage la CGT"
Partagez sur :

RÉACTION - Dans une interview au Figaro publiée samedi, le candidat de la primaire à droite "accuse Hollande de faiblesse coupable vis-à-vis de l'extrême gauche".

Quatre mois que la CGT et le gouvernement disputent un bras de fer acharné à propos de la loi Travail. Mais pour Jean-François Copé, François Hollande n'est pas assez ferme avec le syndicat. "J'accuse François Hollande de faiblesse coupable vis-à-vis de l'extrême gauche", explique-t-il dans une interview au Figaro parue samedi.

Manœuvre électorale. Le député LR de Seine-et-Marne voit même dans ce laxisme gouvernemental une manœuvre électorale. François Hollande "ménage la CGT et ses alliés dans l'espoir de sauver quelques sièges de députés en 2017. D'où sa réticence à appliquer les textes qui permettent de sanctionner les casseurs".

Un "désordre insupportable". Jean-François Copé propose donc de "renforcer les moyens permettant à la police de procéder à des identifications" et suggère d'interdire les prochaines manifestations. "Le droit de grève est constitutionnel mais n'autorise pas n'importe quoi", justifie-t-il. "Le désordre qui règne est insupportable pour les Français. Il déshonore la CGT. M. Martinez [leader de l'organisation syndicale] porte une immense responsabilité dans ce désastre."