Pour François Fillon, "il y a un problème lié à l'islam"

  • A
  • A
Pour François Fillon, "il y a un problème lié à l'islam"
Pour François Fillon, le problème ne concerne que la montée de l'intégrisme musulman en France.@ CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :

Le candidat à la primaire de la droite et du centre a souligné que "l'ennemi, c'est le totalitarisme islamique".

François Fillon (LR) estime dans un entretien au Figaro qu'"il n'y a pas de problème religieux en France", mais qu'"il y a un problème lié à l'islam".

"La montée de l'intégrisme musulman". "Il n'y a pas de problème religieux en France. Il y a un problème lié à l'islam", déclare l'ancien Premier ministre et candidat à la primaire de la droite, auteur d'un livre Vaincre le totalitarisme islamique, écrit "après l'attentat de Nice". "Pour régler aujourd'hui un problème qui ne concerne que la montée de l'intégrisme musulman, on est tenté de s'attaquer à la liberté religieuse", développe François Fillon.

Oui au voile, à la kippa ou à la croix. "Depuis l'attentat de Nice, certains demandent l'interdiction de tous les signes religieux dans l'espace public. Là, je dis stop !", poursuit-il. "Je refuse une France où l'on ne pourrait plus porter une croix dans la rue, un t-shirt à l'effigie du pape, une kippa, un turban ou un voile !". "Il y a une montée de l'intégrisme musulman dans la société française. Mais c'est au commanditaire qu'il faut s'attaquer", estime-t-il. "L'ennemi, c'est le totalitarisme islamique", dit François Fillon, jugeant le mot totalitaire "ni vain ni excessif". "L'Etat islamique veut imposer un modèle de société, anéantir l'individu et le calvaire des chrétiens d'Orient démontre chez lui une volonté génocidaire".