Pour Fillon, Jospin "n'a pas tout à fait compris" sa critique

  • A
  • A
Pour Fillon, Jospin "n'a pas tout à fait compris" sa critique
Partagez sur :

"Ce n'est pas contre la gauche qu'était tournée ma critique, mais contre l'ensemble des majorités" a assuré vendredi François Fillon.

La réponse n’a pas traîné. François Fillon a déclaré vendredi depuis le Vietnam que Lionel Jospin n'avait "pas tout à fait compris" la critique qu'il lui a récemment faite. Critique qui lui a valu une réplique cinglante de son prédécesseur socialiste à Matignon dans une tribune du Monde du 12 novembre.

A l'origine de cette passe d'armes, une interview accordée par François Fillon, le 6 novembre, au Monde dans laquelle il revenait sur la déroute du Parti socialiste en 2002.

Le Premier ministre est revenu sur ses propos vendredi et a évoqué le "résultat inattendu mais tellement désastreux du premier tour de l'élection présidentielle de 2002". "Cette situation était liée à une chose : au fait que les Français n'avaient plus confiance dans leur système politique, parce qu'ils avaient l'impression que les majorités se succédaient sans jamais respecter leurs engagements", a estimé François Fillon.

"J'ai vu que disant cela (…) j'avais heurté la sensibilité de l'ancien premier ministre Lionel Jospin. Mais il n'a pas tout à fait compris : je m'adressais à l'ensemble des majorités, dont celle dont j'ai fait partie", a-t-il poursuivi. Ce n'est donc pas contre la gauche qu'était tournée ma critique, elle était tournée contre l'ensemble des majorités, et aujourd'hui nous voulons rompre avec cette situation et montrer que les promesses sont tenues", a-t-il précisé.