Pour Fillon, il va falloir "travailler plus longtemps"

  • A
  • A
Pour Fillon, il va falloir "travailler plus longtemps"
Partagez sur :

Il "n'y a pas d'autre solution" a assuré le premier ministre devant les cadres de l’UMP.

C'est un nouveau cap franchi dans la croisade naissante du gouvernement sur le financement des retraites: le premier ministre François Fillon, a assuré samedi, devant les cadres de l’UMP, que le report de l'âge légal de cessation d'activité est la seule solution possible " pour sauver [les] régimes de retraite". Pour la CFTC, il s'agit d'une "déclaration aventureuse". "Nous avons deux inquiétudes importantes: le salarié qui a tous ses trimestres de cotisations doit pouvoir partir sans malus, et celui qui atteint 65 ans, qu'il ait obtenu ou pas tous ses trimestres, doit pouvoir partir également", a déclaré Pascale Coton, secrétaire générale adjointe de la CFTC.

Le premier ministre, qui a fait de la résorption des déficits structurels français la priorité de son mandat, prépare les esprits à une réforme drastique que le Medef juge inéluctable.

Initiateur de la loi d'août 2003 sur les retraites, François Fillon avait prévenu le 15 juin que la question de l'âge de la retraite n'était pas "taboue".

Le président Nicolas Sarkozy a été sans détour le 22 juin devant le Congrès en annonçant que le gouvernement prendrait ses responsabilités à la mi-2010 après avoir examiné "toutes les options" avec les partenaires sociaux, y compris le relèvement de l'âge légal de départ à la retraite, actuellement fixé à 60 ans en France.