Pour Fabius, c'était de "l'antisémitisme"

  • A
  • A
Pour Fabius, c'était de "l'antisémitisme"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le député socialiste avoue n’avoir "pas bien" réagi aux propos de Georges Frêche.

Les propos de Georges Frêche à son égard avaient "évidemment un caractère antisémite", a dénoncé Laurent Fabius, lundi sur RTL. "Sinon les mots n'ont pas de sens", a expliqué le député socialiste.

Fabius en fait "une question de principe"

L'ancien Premier ministre, resté très discret jusqu'à maintenant, a expliqué n'avoir "pas bien" réagi aux déclarations du président du conseil régional de Languedoc-Roussillon, pour qui sa "tronche" n’est "pas catholique".

"Je suis resté très sobre dans mes commentaires jusqu'ici parce que ce n'est pas du tout un différend individuel, c'est une question de principe", a renchéri Laurent Fabius.

Pas de dépôt de plainte

"Ces propos ne viennent pas de n'importe qui, ça vient de quelqu'un, qui a des responsabilités importantes et qui n'en est pas à son premier dérapage", a estimé le député de Seine-Maritime faisant allusion aux propos déjà tenus par Georges Frêche sur les noirs de l'équipe de France de football ou les harkis.

Pour l’heure, Laurent Fabius n'envisage pas de porter plainte.

Dimanche, Martine Aubry a assuré qu'entre le PS et Georges Frêche, c’était "fini", en raison de ce dérapage verbal. Le PS présentera donc une liste concurrente aux élections régionales de mars prochain. Cette liste socialiste sera conduite par le maire de Montpellier Helène Mandroux.