Pour Estrosi, un débat sur l'identité aurait pu éviter le nazisme

  • A
  • A
Pour Estrosi, un débat sur l'identité aurait pu éviter le nazisme
Partagez sur :

Pour lui, si "le peuple allemand" s’était interrogé à temps sur son identité, "le naufrage de la civilisation" aurait pu être évité.

Au départ, les propos du ministre de l’Industrie sont passés relativement inaperçus, raconte Libération.fr qui révèle la scène. Le 26 novembre dernier, au détour d’un discours établissant un couvre-feu dans sa ville de Nice pour les mineurs de moins de 13 ans, Christian Estrosi a tenu à apporter sa contribution au débat sur l’identité nationale, en assurant qu’un tel débat aurait évité au peuple allemand de se lancer dans la seconde guerre mondiale.

"Qu’est ce que le débat sur notre identité nationale a de si effrayant que l’on devrait éviter d’en parler", a alors assuré le ministre de l’Industrie avant d’ajouter : "Si, à la veille du second conflit mondial dans un temps où la crise économique envahissait tout, le peuple allemand avait entrepris d’interroger sur ce qui fonde réellement l’identité allemande, héritière des lumières, patrie de Goethe et du romantisme, alors peut-être, aurions-nous évité le naufrage de la civilisation européenne".

Depuis la mise en ligne de cette vidéo, les internautes ironisent sur Twitter: "Et un point Godwin, un", écrit un internaute évoquant ce point de non-retour dans un débat. "Estrosi et le fantasme du débat sur l'identité nationale", peut-on aussi lire sur le site de micro-blogging.

Site internet à l’appui, le débat sur l’identité nationale a été lancé le 2 novembre dernier par le ministre de l’Immigration Eric Besson et repris ensuite par le président de la République.