Pour Bachelot, "l'incident est clos" avec Yade

  • A
  • A
Pour Bachelot, "l'incident est clos" avec Yade
Partagez sur :

"Je me considère plutôt comme une grande soeur et je suis là pour l'aider", a assuré jeudi Roselyne Bachelot, au sujet de Rama Yade.

Il n'y a plus d'affaire Rama Yade, a affirmé jeudi sa ministre de tutelle, Roselyne Bachelot, qui s'est présentée comme la "grande soeur" de la secrétaire d'Etat aux Sports.

Rama Yade a été sèchement rappelée à l'ordre par François Fillon après avoir pris le contre-pied de la ministre de la Santé sur la suppression anticipée du droit à l'image collectif(DIC), une disposition fiscale avantageant les clubs sportifs professionnels. "On ne peut pas être au gouvernement et en opposition avec la ligne du gouvernement", a asséné le premier ministre dans un entretien accordé au journal Le Monde, dans son édition de vendredi. Nicolas Sarkozy a évoqué pour sa part la "difficulté" de Rama Yade à "s'insérer dans une équipe quelle qu'elle soit".

"Je n'ai pas de difficulté à travailler avec Rama Yade", a assuré pour sa part Roselyne Bachelot, jeudi sur RTL. Sur l'affaire du DIC, "l'incident est clos puisque nous avons travaillé hier devant le Sénat avec Rama Yade et que, bien entendu, il n'y a eu qu'une seule voix gouvernementale."

"En ce qui me concerne, je ferai tout pour qu'elle arrive à s'insérer s'il y a des difficultés. Je me considère plutôt comme une grande soeur (...) et je suis là pour l'aider, pas pour la mettre en difficulté", a ajouté Roselyne Bachelot, en avouant une trentaine d'années de plus que sa jeune secrétaire d'Etat. "Dans une équipe gouvernementale il faut jouer collectif. Je lui dis avec beaucoup d'amitié et de gentillesse", a conclu la ministre de la Santé.