Popularité : Hollande et Valls perdent encore du terrain

  • A
  • A
Popularité : Hollande et Valls perdent encore du terrain
@ LOIC VENANCE / POOL / AFP
Partagez sur :

Les cotes de popularité de François Hollande et Manuel Valls ont encore cédé du terrain en mars, avec 21% (-1 point sur un mois) pour le premier et 28% pour le second (-5 pts), selon un sondage BVA pour Orange et iTELE publié samedi. Les "mauvaises opinions" progressent symétriquement, atteignant 79% (+2) pour le chef de l'État et 71% (+6) pour le chef du gouvernement. Dans ce baromètre, François Hollande n'est plus ainsi qu'à deux points de son niveau le plus bas qu'il avait atteint en septembre 2014 (19%), après les départs du gouvernement d'Aurélie Filippetti, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon.

Un "potentiel très limité de réélection" pour François Hollande. "Les bonnes opinions étaient nettement supérieures au sujet des deux derniers présidents réélus à la même distance du scrutin présidentiel : Jacques Chirac en mars 2001 (58%) et François Mitterrand en mars 1987 (55%)", note BVA, qui accorde ainsi un "potentiel très limité de réélection" à François Hollande en 2017. Celui-ci perd encore 4 points, à 65% de bonnes opinions, parmi les sympathisants du PS et 10 points, à seulement 15%, parmi ceux de la gauche de la gauche. Quant à Manuel Valls, il chute de 9 points, à 64%, parmi les premiers et maintient 15% chez les seconds.

Juppé plébiscité. Seulement 22% des Français jugent par ailleurs que la politique de l'exécutif est "juste", contre 76% qui sont d'un avis contraire, des chiffres inchangés par rapport à février. Pour 88% d'entre eux, elle n'est "pas efficace" (+2 points), contre 11% qui sont d'un avis contraire (-1 point). Un sondé sur deux (50%, -3 points) juge par ailleurs qu'Alain Juppé devrait avoir "davantage d'influence dans la vie publique", suivi d'Emmanuel Macron (44%, -4), Bruno Le Maire (35%, +2) et François Bayrou (34%, -3). Marine Le Pen pointe en 10e position (28%, +2) et Nicolas Sarkozy en 18e (22%, +3).