Pollution : Ségolène Royal va annoncer une série de mesures lors du Conseil des ministres

  • A
  • A
Pollution : Ségolène Royal va annoncer une série de mesures lors du Conseil des ministres
@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

La ministre de l'environnement va proposer des mesures en faveur des transports propres, lors du Conseil des ministres exceptionnel qui se tient samedi. 

Après le pic de pollution de cette semaine, Ségolène Royal doit faire des annonces pour améliorer la qualité de l'air. La ministre de l'environnement va proposer des mesures en faveur des transports propres, lors du Conseil des ministres exceptionnel qui se tient samedi (et qui est consacré principalement à l'état d'urgence). Europe 1 vous résume les principales mesures attendues.

Des vignettes plutôt que des plaques. La première concerne les vignettes de couleur sur les véhicules. Ces certificats, qui devront être collés sur le pare-brise du véhicule, sont déclinés en six couleurs : vert pour les véhicules "propres" (électriques, gaz, hybrides), violet, jaune, orange, bordeaux et gris pour les autres. Les véhicules immatriculées avant le 31 décembre 1996 ne pourront pas obtenir de vignette.

A partir du 15 janvier, à Paris, la circulation alternée sera remplacée par ce nouveau système. En clair, les interdictions de circuler décidées par le préfet ne se feront plus en fonction des plaques d’immatriculation, mais en fonction de ces vignettes. Le nombre de véhicules interdits de circuler dépendrait alors du taux de pollution et de la couleur de la vignette. L'idée de la ministre, c'est d'étendre ce dispositif à toutes les communes confrontées à des pics de pollution réguliers. Elle veut permettre aux préfets et aux élus de rendre obligatoire ces vignettes de couleur et de sanctionner ceux qui ne l’auront pas collée sur leur pare-brise.

Encore davantage de soutien à l'électrique. Par ailleurs, Ségolène Royal veut développer la voiture électrique, qui représente aujourd'hui moins d'1 % du parc automobile en France. La ministre souhaite que l’actuel bonus de 6.000 euros pour les particuliers soit étendu aux véhicules utilitaires, qui sont souvent des diesel. Le but : pousser leur propriétaire à les mettre à la casse. Cette semaine, ces camionnettes, de livraison notamment, avaient toutes le droit de rouler, quelle que soit leur plaque, malgré le pic de pollution.

Ségolène Royal veut, enfin, augmenter le crédit d'impôt pour les particuliers qui installeraient chez eux des bornes de recharge électrique. Les points de ravitaillement électriques devront aussi être multipliés sur les routes. Il y en a encore trop peu aujourd'hui alors que l'objectif du gouvernement est d'en avoir 100.000 en 2020.


La circulation alternée non reconduite ce weekend. La circulation alternée, mise en place depuis mardi à Paris et dans 22 communes de la petite couronne à cause de la pollution aux particules fines et au dioxyde d'azote, ne sera pas reconduite samedi et dimanche, a annoncé vendredi la préfecture de police. "Compte tenu de prévisions plus favorables, et en accord avec la mairie de Paris, la métropole du Grand Paris, le conseil régional, les conseils départementaux d’Île-de-France et le Stif (syndicat des transports franciliens, NDLR), le préfet de police a décidé de lever la mesure de circulation alternée à compter de vendredi à minuit", indique la préfecture dans un communiqué. Une décision similaire a été prise à Lyon et Villeurbane