Police-justice : Ciotti veut calmer le jeu

  • A
  • A
Police-justice : Ciotti veut calmer le jeu
Eric Ciotti propose "un plan Marshall" pour calmer la grogne des policiers et des magistrats.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le député UMP propose un "plan Marshall" pour la police et la justice.

Face à la fronde contre Nicolas Sarkozy, portée par une alliance inédite entre police et justice, Eric Ciotti fait ce qu’il peut. Le député UMP, chargé par le chef de l’Etat d’une mission sur la récidive, suite à l’affaire Laëtitia, propose, dans une interview au Figaro, "un plan Marshall pour la justice et la police".

Pour lui, juges et policiers "doivent être traités globalement". "La place de la justice dans notre société sera sans doute l’une des questions au cœur de la prochaine élection présidentielle", ajoute-t-il, visiblement décidé à calmer les esprits.

Nicolas Sarkozy avait allumé le feu de la contestation jeudi, en pointant des "dysfonctionnements graves" dans le suivi de Tony Meilhon, principal suspect du meurtre de Laëtitia Perrais. Le chef de l’Etat avait alors menacé les juges comme les policiers de possibles "sanctions".

Eric Ciotti "choqué" par les "positions extrêmes" des magistrats

Mais, si Eric Ciotti semble mettre de l’eau dans son vin, ce tenant de la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy ne va pas jusqu’à désavouer ce dernier. Il estime que le président "a eu raison d’indiquer que les dysfonctionnements qui a priori ont été relevés doivent être sanctionnés". Le député UMP se dit même "choqué par les positions extrêmes affichées par certains magistrats", dont certains "vont jusqu’à mettre en cause la légitimité des lois".

Et sur la question du manque de moyens, soulevée par les syndicats de magistrats, Eric Ciotti continue de se montrer ferme. "On ne peut pas mettre sans cesse sur la table la question des moyens, sans discernement. Depuis 2007, beaucoup a été fait", a-t-il déclaré. Tout en concédant que par rapport à d’autres démocraties voisines, "la justice française n’est pas à la hauteur".