Plus de 2 millions de bulletins blancs

  • A
  • A
Plus de 2 millions de bulletins blancs
6% des votants n'ont pas su ou voulu choisir un bulletin dans l'isoloir dimanche.
Partagez sur :

Ils représentent environ 6% des votants, un des taux les plus élevés sous la Ve République.

François Hollande ou Nicolas Sarkozy ? Plus de deux millions d'électeurs ont décidé de ne pas choisir entre les deux finalistes dimanche. Le nombre de bulletins blancs et nuls a atteint environ 6% des votants, ce qui représente un des taux les plus élevés enregistrés pour ce type de scrutin sous la Ve République.

Selon des résultats quasi complets (sans le million de bulletins des Français de l'étranger), les électeurs qui ont voté sans exprimer de choix sont 2,14 millions, soit 5,84% des 36,64 millions de votants. Le 22 avril, il y avait eu environ 700.000 bulletins blancs et nuls (1,92%).

Le record date de 1969

Il faut remonter aux seconds tours des présidentielles de 1995 (Chirac-Jospin) et de 2002 (Chirac-Le Pen) pour retrouver un taux comparable, respectivement 5,97% et 5,38%.

Le taux le plus élevé pour un scrutin présidentiel - 6,42% - avait été atteint au 2e tour de l'élection de 1969, marquée par l'absence d'un candidat de gauche et au terme duquel Georges Pompidou l'avait emporté face à Alain Poher.

Cette année, Marine Le Pen (FN), troisième du premier tour avec 17,90% des voix, avait annoncé qu'elle voterait blanc, refusant de choisir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande. Selon trois instituts de sondages, entre 25 et 35% des électeurs FN ont effectivement refusé de choisir ce dimanche (abstention, votes blancs, votes nuls).