Placé : "triste, car je suis un peu le papa de ces groupes politiques écolos"

  • A
  • A
Placé : "triste, car je suis un peu le papa de ces groupes politiques écolos"
Partagez sur :

Le secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat et à la simplification était l’invité d’Europe 1, samedi matin.

INTERVIEW

Trois élus du groupe écologiste à l'Assemblée nationale ont décidé de rejoindre le groupe socialiste, jeudi matin. La conséquence directe est la disparition du groupe vert à l'Assemblée. Jean-Vincent Placé, secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat et à la simplification et longtemps cadre du mouvement écolo, a réagi à cette situation, samedi matin au micro d’Europe 1.

"C’était inéluctable et amène une clarification politique". "Depuis deux ans, il y avait des divergences très fortes, sur le fond, sur l’appréciation des politiques écologistes du gouvernement, sur la stratégie. C’était inéluctable et amène une clarification politique. Cela me rend triste car je suis un peu le papa de ces groupes politiques et cela représentait une avancée démocratique », a-t-il déclaré.

Et Jean-Vincent Placé de conclure : "j’ai eu l’honneur d’être le premier président écologiste d’un groupe parlementaire de la république française. C’était une vraie réalisation pragmatique pour faire avancer les idées écologistes au parlement et au gouvernement, donc je suis un peu triste, oui… "