Placé tire à boulets rouges sur Hulot

  • A
  • A
Placé tire à boulets rouges sur Hulot
@ Charles Platiau / Reuters
Partagez sur :

TOUT EST DIT - Dimanche, Nicolas Hulot a refusé de soutenir officiellement Eva Joly provoquant une levée de boucliers chez les Verts.

Tous les matins, Laurent Guimier et la rédaction d'Europe 1 sélectionnent pour vous le meilleur des déclarations et des petites phrases politiques du jour.

Depuis quelques jours, l’extrême-gauche a du mal à se faire entendre dans la campagne. Une seule solution pour se faire remarquer : tapper sur les autres candidats. Du coup, le camp de Nathalie Arthaud se lâche et n'hésite pas à éclabousser le candidat Hollande. Jean-Pierre Mercier, porte-parole de Lutte Ouvrière en Ile-de-France, ne mâche pas ses mots. Il estime que face au Medef, François Hollande, c'est du vent. Sur LCI, il le dit : les patrons sont prêts à y aller "à la hache" pour "faire la peau" des travailleurs. 

L'autre parti qui fait parler de lui, c'est Europe Ecologie - Les Verts. Tout a commencé dimanche soir. Invité sur le plateau de BFM TV, Arnaud Montebourg a laissé entendre qu'au vu des sondages, l'accord entre le PS et les Verts pourrait être renégocié. Les propos du conseillers spécial de François Hollande ont provoqué une bronca chez les écologistes. Ce lundi, Pierre Moscovici était donc en première ligne pour calmer le jeu. Pas de panique. Le directeur de la campagne a affirmé qu'Arnaud Montebourg parlait pour lui.

Côté PS, le feu est éteint. En revanche, les Verts n’ont pas avalé ce qu’a dit Nicolas Hulot dimanche soir au 20H de France 2. Dit, ou plutôt pas dit, puisqu'il a refusé de s'exprimer en faveur d'Eva Joly. Le sénateur écolo Jean-Vincent Placé attendait un ralliement. Furieux, il rappelle qu'il est normand et que le respect à la parole donnée, c'est sacré. "Ce qu'il fait n'est pas bien", conclue le sénateur.

A trois semaines du premier tour, beaucoup de gens se demandent encore ce que Jacques Cheminade vient faire dans cette élection. Une réponse ce matin : il se pourrait qu'il prépare son prochain spectacle de rue. Dans une vidéo postée vendredi par ses équipes sur Dailymotion, le candidat s’adresse aux passants et leur détaille son programme. Avant d'imiter ironiquement les militants sarkozystes et socialistes. Et comme si c’était fait exprès, le candidat Cheminade se produit à Montpellier, sur la place de la Comédie ! 

"Y a pas de raison de revenir là-dessus" (Pierre Moscovici) :