Pierre Laurent : "Si la droite est majoritaire au Sénat, elle aggravera la situation"

  • A
  • A
Pierre Laurent : "Si la droite est majoritaire au Sénat, elle aggravera la situation"
@ Reuters
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le sénateur communiste de Paris craint que la droite "aggrave encore la politique sociale menée par le gouvernement qui va déjà dans le sens du MEDEF".

"Si la droite est majoritaire au Sénat, elle aggravera la situation". Interrogé au micro d’Europe 1 sur la très probable victoire de la droite aux sénatoriales de dimanche, Pierre Laurent a fait part de son inquiétude :  "Si la droite gagne le Sénat elle se servira de cette position pour aggraver cette position dans le sens de la dégradation des droits sociaux. Bien sûr que la gauche aura le dernier mot à l’Assemblée mais comme les socialistes mènent déjà une politique en faveur du Medef…". Le leader communiste a également évoqué le dossier Air France, dénonçant la logique du développement des compagnies low-cost dans leur ensemble "qui sont au désavantage de tous les salariés" et "qui exigent pour les salariés de ne pas se présenter divisés".  Outre l’aspect social, le secrétaire national du PCF craint que la droite se serve du Sénat comme un marchepied vers l’Elysée. "Ça change quelque chose parce qu’on verra comment la droite va exploiter sa victoire si elle se confirme pour en faire une étape vers sa reconquête du pouvoir", a affirmé le sénateur communiste. Première réponse dimanche, où l’on saura combien de sièges-sur la moitié du Sénat qui se renouvelle lors de ce scrutin- tombent dans l’escarcelle de la droite.

>> LIRE AUSSI : L'impossible campagne de la gauche

"Nous ne sommes pas convaincus par les voies de guerre empruntées par le gouvernement français". Opposés au gouvernement sur de nombreux projets de lois majeurs de la législature actuelle comme le financement de la sécurité sociale, les communistes et leur sénateur de Paris Pierre Laurent en tête, ont exprimé leur désaccord en termes de politique extérieure. Pour le secrétaire national du Parti Communiste Français, "l’opération engagée par la France en Irak n’interroge pas les causes de la situation actuelle." Le parlementaire craint que ces frappes dirigées contre l’Etat islamique aient les mêmes conséquences "que l’intervention en Libye où nous avions fait n’importe quoi". Pierre Laurent a également pointé du doigt le manque de clairvoyance de la coalition occidentale qui oublie dans ses plans la situation de nombreuses minorités en difficulté comme les Kurdes syriens de la ville Kobané : "il n’y a aucune aide, les Américains bombardent en Syrie mais personne ne se préoccupe d’eux".   

>> LIRE AUSSI : Que peut espérer le FN aux sénatoriales ?