Pierre Jacquemain : "On a utilisé Myriam El Khomri pour faire diversion"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ex-conseiller stratégie de Myriam El Khomri, Pierre Jacquemain, s'explique sur Europe 1 après la sortie de son livre "Ils ont tué la gauche". 

INTERVIEW

Son livre a fait l'effet d'un coup de tonnerre. L'ex-conseiller stratégie de Myriam El Khomri a publié Ils ont tué la gauche (Fayard), récit de son expérience au sein du cabinet de la ministre du Travail. Pierre Jacquemain revient dans le Club de la Presse d'Europe 1 sur la très controversée loi Travail qui l'a poussé à quitter le ministère. Il livre aussi une violente charge contre Manuel Valls, coupable d'avoir modifié la première version de la loi, sans prévenir Myriam El Khomri. 

"On a découvert du jour au lendemain le contenu de la loi". Interrogé sur la fameuse interview dans Les Echos dans laquelle Myriam El Khomri brandissait la menace du 49.3 pour faire passer la loi Travail, Pierre Jacquemain a confirmé que la première version était tout autre. "Myriam El Khomri disait : 'Je ne veux pas du 49.3. Je fais confiance aux parlementaires'". "L'Elysée confirme mais Matignon va imposer un discours très clair, qui est : 'nous n'excluons pas le 49.3'", poursuit-il, avant d'ajouter : "ça s'est fait dans le dos du président de la République". L'ex-conseiller assure encore : "on a découvert du jour au lendemain le contenu de la loi". 

"Monsieur 5%". Pierre Jacquemain rend donc responsable Matignon et le Premier ministre du changement de ligne sur le texte. "Ce qui est inadmissible, c'est que monsieur 5% (le score de Manuel Valls à la primaire de la gauche en 2011) décide d'outrepasser la ligne du président", déplore-t-il, avant d'assurer : "on a utilisé Myriam El Khomri pour faire diversion". Il ajoute encore : "on a utilisé Myriam El Khomri pour l'image qu'elle avait : une femme de gauche, jeune, qui vient de Paris". "On s'est dit : elle va avoir une liberté de ton, on a été naïfs", conclut-il.