Philippot se dit "fatigué par l’autosatisfaction permanente" de Hollande

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour Florian Philippot, invité sur Europe 1, François Hollande est "prêt à tous les artifices sur les statistiques du chômage pour être candidat".

INTERVIEW

"Ce matin, c’est un candidat qu’on a entendu à la radio plutôt qu’un chef de l’état". Invité d’Europe 1, Florian Philippot, vice-président du Front national, a commenté l’entretien donné par le président de la République sur cette même antenne, mardi matin. "Je n’ai jamais eu vraiment de doutes".

"Il sera prêt à tous les artifices". Selon le vice-président du Front national, la baisse du nombre de chômeurs, le mois dernier, ne peut-être une bonne nouvelle en tant que telle. "Il faut regarder les tendances de moyen et long terme et elles sont extrêmement mauvaises. C’est 60.000 chômeurs de plus sur le quinquennat, après 1.000.000 de chômeurs de plus pendant le quinquennat Sarkozy", affirme Florian Philippot qui ajoute que François Hollande sera prêt, selon lui,"à tous les artifices sur les statistiques du chômage pour tenir son pari et être candidat". Le président de la République a conditionné sa candidature à la présidentielle de 2017 à une inversion de la courbe du chômage.

"On sait qu’il y a des artifices pour déplacer les chômeurs de catégorie A, en catégorie B, C ou même D et E pour qu’ils disparaissent des statistiques officielles sans que la situation ne soit réglée sur le fond. Ça n’étonnera personne."

Fatigué du 'ça va mieux'. Le vice-président du FN se dit "fatigué par l’autosatisfaction permanente, presque indécente du président de la République que ce soit sur le chômage des jeunes, le ‘ça va mieux' qui devient un slogan qui n’a pas de sens, l’utilisation indigne du 49.3. Et il se félicite de sa politique alors que les casseurs continuent agréablement leur travail de casse."