Philippot pose le FN en "première force d'opposition à monsieur Macron"

  • A
  • A
Philippot pose le FN en "première force d'opposition à monsieur Macron"
Florian Philippot, vice-président du Front national, est l'un des artisans de la stratégie qui a mené Marine Le Pen à un score historique pour le FN.@ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

Le vice-président du Front national veut capitaliser sur la présence de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle, malgré la nette défaite face à Emmanuel Macron.

Florian Philippot lance la bataille de demain. Dans la foulée de l'annonce de l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République (et de la défaite de Marine Le Pen), le vice-président du Front national a fait de son parti la "première force d'opposition à monsieur Macron". En écho au discours de de Marine Le Pen, il a également annoncé dimanche soir que sa formation allait se refonder dans "une nouvelle force politique".

S'il s'est immédiatement affirmé dans l'opposition, Florian Philippot a toutefois souhaité "bonne chance" à Emmanuel Macron depuis le plateau de TF1. Le pays "va mal", a-t-il rappelé. "On a fait une très belle campagne sur le fond, sur les vrais enjeux, et aujourd'hui nous apparaissons comme la première force d'opposition à Monsieur Macron et à son gouvernement et dont je pense que la politique va être très dure pour les Français", a affirmé le numéro 2 du Front national.

Le résultatEmmanuel Macron a été élu dimanche président de la République en battant largement la candidate d'extrême droite Marine Le Pen, lors d'un second tour marqué par une forte abstention. Emmanuel Macron a obtenu entre 65 et 66,1% des voix face à Marine Le Pen (33,9% à 35%), selon les premières estimations disponibles dimanche soir. Le second tour a été marqué par la plus forte abstention depuis 1969, qui devrait selon les sondeurs dépasser les 25%. Contrairement à 2002 où la présence du Front national avait mobilisé, la participation recule nettement par rapport au 1er tour (22,23%).