Philippe Starck : "Nos élus ne font pas leur boulot, ils sont juste là pour garder leurs chaises"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Invité dans l’émission de David Abiker, C’est arrivé demain, le créateur Philippe Starck s’est inquiété de l’état de la classe politique actuelle, qu’il juge absente et mercantile.

INTERVIEW

"Qu’est ce qui peut intéresser un politique excepté sa prise de pouvoir?". Dans l’émission C’est arrivé demain, le créateur et décorateur d’intérieur, Philippe Starck, a affiché un pessimisme assumé concernant la campagne présidentielle actuelle et la politique française en générale. "Ces hommes politiques que nous avons élus et que l’on paye sont nos employés et ils ne font pas leur boulot. Ils sont juste là pour garder leurs chaises", a-t-il déploré.

"Les médias font et défont les hommes politiques". Pour le créateur, que l’on retrouvera jusqu’au 9 avril à la 10ème biennale internationale Design de Saint-Etienne, "la dégradation mercantile de la classe politique par les médias" est terrifiante. "Aujourd’hui les médias font et défont les hommes politiques", a-t-il affirmé, faisant référence aux successives affaires concernant les candidats Fillon, Le Pen ou encore Macron, qui ponctuent depuis plusieurs mois la campagne présidentielle, avant d’ajouter qu’il n’y a pas de fumer sans feu. "Pour être défait il faut avoir des raisons d’être défait, ça ne s’invente pas.”

Coup de gueule politique. Dans une envolée lyrique propre à l’inventeur prolifique, Philippe Starck a exigé de la classe politique qu’elle se réveille. "Ces gens ne se rendent pas comptes dans leur petit combat intra-muros de mesquineries et de coups bas, que pendant ce temps-là le monde tourne!  Ailleurs, le monde se fait, le monde construit le futur, le monde rêve, le monde produit, le monde réforme et nous, on est en train de s’entre-déchirer. C’est un peu affreux", a-t-il conclu ecoeuré.