Philippe souhaite un travail "en bonne intelligence" avec l'Assemblée, malgré de futurs débats "intenses"

  • A
  • A
Philippe souhaite un travail "en bonne intelligence" avec l'Assemblée, malgré de futurs débats "intenses"
"L'Assemblée nationale, c'est une maison de débats. Et des débats, il y en aura", a déclaré mardi matin Edouard Philippe.@ Patrick KOVARIK / AFP
Partagez sur :

L'ancien député-maire LR du Havre, prononcera à 15h à la tribune de l'Assemblée sa déclaration de politique générale.

Le Premier ministre Édouard Philippe a souhaité mardi matin, à quelques heures de sa déclaration de politique générale, que "le travail se passe en bonne intelligence" avec l'Assemblée nationale, jugeant aussi possible de "se respecter". 

"Des débats intenses". L'ancien député-maire LR du Havre, prononcera à 15h à la tribune de l'Assemblée sa déclaration de politique générale au lendemain d'un discours solennel devant le Congrès du président Emmanuel Macron. "L'Assemblée nationale, c'est une maison de débats. Et des débats, il y en aura. Et ils seront intenses, et ils seront longs et peut-être même parfois seront-ils vifs, mais au-delà de ces débats, on peut se respecter et essayer de faire en sorte que de cette discussion légitime naissent des décisions qui sont bonnes pour le pays", a poursuivi Edouard Philippe.

"Je crois qu'on peut transformer le pays". "Je suis venu leur dire que je respectais bien entendu l'intensité du débat et la volonté de chacun de se faire entendre", a-t-il insisté. Sans dévoiler la teneur de son discours de l'après-midi, le chef du gouvernement a aussi estimé que le pays qui "se vit parfois comme inréformable", "en vérité se transforme". "Je crois qu'on peut transformer le pays et surtout qu'on peut faire en sorte qu'il aille mieux. Et si je ne pensais pas cela, (...) vraiment, je ferais autre chose", a-t-il affirmé.