Philippe Martinez dénonce le "climat de haine" distillé par le gouvernement et le patronat

  • A
  • A
Philippe Martinez dénonce le "climat de haine" distillé par le gouvernement et le patronat
Philippe Martinez@ AFP
Partagez sur :

Le leader de la CGT Philippe Martinez a dénoncé vendredi le "climat de haine" distillé par le gouvernement et le patronat

Jusqu'où ira la surenchère des mots entre l’exécutif et la CGT ? Son leader Philippe Martinez a dénoncé vendredi le "climat de haine" distillé par le gouvernement et le patronat, après l'agression dont a été victime selon lui un manifestant la veille à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). 

"Ils génèrent un climat de haine", dont le "résultat" est ce "camarade des Bouches-du-Rhône (...) qui a été renversé volontairement par une voiture" sur un barrage filtrant et qui se trouve "aujourd'hui entre la vie et la mort", a déclaré le secrétaire général du premier syndicat français à Bobigny. Philippe Martinez s'est exprimé lors d'un rassemblement de soutien aux salariés d'Air France jugés pour l'affaire de la "chemise arrachée" du DRH de la compagnie.