Philippe Besson : Brigitte Macron "est une absolue héroïne de roman"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour Philippe Besson, qui a écrit un livre à propos d'Emmanuel Macron, la trajectoire de vie de sa femme Brigitte a tout d'un roman.

INTERVIEW

Philippe Besson connaît le couple Macron sur le bout des doigts. L'écrivain a même suivi la campagne d'Emmanuel Macron de l'intérieur. Une expérience qu'il raconte dans son dernier livre, Un personnage de roman. Si le titre de ce livre évoque Emmanuel Macron, il aurait très bien pu être attribué à sa femme, Brigitte, à en croire l'auteur.

"Un personnage hors du commun." Brigitte Macron "est une absolue héroïne de roman", explique-t-il au micro d'Isabelle Morizet dans l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie, sur Europe 1 dimanche. Selon lui, "c'est un personnage hors du commun à plein d'égards". Brigitte Trogneux (son nom de jeune fille) est "issue de la bourgeoisie picarde", a épousé "un monsieur très sérieux" et a "fait trois enfants" : "Au fond, elle obéit à une forme de déterminisme social."

Mais "à 40 ans, elle rencontre un jeune homme et elle fait tout imploser. Elle décide qu’elle va tout quitter pour lui et elle va s’inventer une nouvelle vie". Pour Philippe Besson, c'est "un acte d’une transgression, d’un courage, d’une audace incroyables".

"Une ampleur romanesque." Ensuite, "Brigitte Macron est un capteur des humeurs françaises" : "Dans les déplacements du candidat, c'est elle que les gens venaient voir." Et "la troisième chose, c'est la différence d'âge". "Cette différence d'âge, elle en a fait une force. Tout à coup, une femme âgée de plus de 60 ans n’était pas condamnée à l’invisibilité à laquelle parfois la société la condamne. Elle réexistait. (...) De ce point de vue-là, elle a une ampleur romanesque", décrit Philippe Besson.

Mais son choix de changer de vie a été mal accepté. "Emmanuel Macron dit d'ailleurs : 'On a été des parias'", confie l'écrivain. Et selon lui, "quiconque a souffert d’une discrimination, a été moqué, brocardé, écarté, humilié, en tire parfois un surcroît de détermination".

"Les Français ont inventé le destin d'Emmanuel Macron." Une détermination que Philippe Besson n'a pas manqué de relever chez Emmanuel Macron : "Quand il se lance dans cette aventure présidentielle, ses chances de victoire sont à peu près nulles. Pourtant, il y va avec une sorte de résolution, d’énergie, de détermination et de panache qui rendent tout à coup la chose envisageable." Les électeurs aussi ont relevé cette détermination : "Les Français ont inventé le destin d'Emmanuel Macron", conclut-il.