"Penelope Gate" : François Fillon publie les mails que la journaliste anglaise a envoyés à son épouse

  • A
  • A
"Penelope Gate" : François Fillon publie les mails que la journaliste anglaise a envoyés à son épouse
François Fillon a publié lundi les mails que la journaliste du "Telegraph" a envoyés à son épouse.@ Capture d'écran Twitter
Partagez sur :

La journaliste anglaise qui avait interviewé Penelope Fillon en 2007 a accusé lundi le candidat LR de lui attribuer des "propos faux". Le candidat LR à la présidentielle a répliqué sur Twitter.

Coup pour coup. En réponse aux tweets de Kim Wilsher, François Fillon a répliqué lundi soir en publiant sur son compte Twitter les mails envoyés par cette dernière à Penelope Fillon. La journaliste anglaise, qui avait interviewé l'épouse du candidat LR à la présidentielle en 2007, reconnaissait avoir envoyé un mail à Penelope Fillon, mais indiquait ne "pas avoir été choquée" par le reportage d'Envoyé Spécial sur le "Penelope Gate".

Voici le texte en français des deux mails, publiés avant la diffusion du reportage d'Envoyé spécial :

Mail du 30 janvier : "Chère Madame Fillon, j'espère que vous vous portez bien durant cette période difficile. Je suis inondé d'appels au sujet de notre entretien de 2007 et je voulais que vous sachiez combien je suis désolé que cet entretien, fait en toute bonne foi, soit utilisé contre vous. Je suis également contrariée que certains éléments de cet entretien aient été pris et publiés hors de leur contexte. C'est tout ce que j'ai à dire. Cordialement, Kim"

Mail du 2 février :"Chère Madame Fillon, je voulais que vous sachiez que je n'ai PAS donné à France 2 le film de notre entretien et que je ne l'ai même pas vu moi-même. Par précaution, j'ai parlé à France 2 lundi pour leur expliquer le contexte de l'entretien et pourquoi il était intéressant pour des lecteurs britanniques, et pour dire que je m'en tenais à ce qui avait été publié dans le Sunday Telegraph et que cela ne devait pas être sorti du contexte. J'ai seulement découvert qu'ils avaient le film de l'entretien quand j'ai entendu France Inter ce matin. Comme je l'ai dit dans un message précédent, je suis vraiment désolé que cet entretien avec moi ait pu vous causer autant de mal. Pour avoir été harcelée une semaine entière, je peux seulement imaginer comment cela a pu être pour vous, et je compatis. Très cordialement, Kim"

Une histoire de regrets. Dans le premier mail, envoyé le 30 janvier, la journaliste indique "être désolée" que l'entretien, "réalisé en 2007, en toute bonne foi", puisse "être utilisé contre vous". "Je suis également contrariée que certains éléments de cet entretien aient été pris et publiés hors de leur contexte", poursuit-elle. Le second mail, envoyé dans la matinée du 2 février par Kim Wilsher, avant la diffusion le soir du reportage d'Envoyé spécial, la journaliste précise à Penelope Fillon qu'elle n'a pas remis l'interview aux équipes de France 2, précisant toutefois qu'elle avait "parlé à France 2".

Capture

Les regrets de Kim Wilsher ne semblent donc pas concerner la façon dont son entretien a été utilisé dans le reportage d'Envoyé spécial, mais bien les extraits qui ont pu être publiés en amont de la diffusion du reportage, à partir de l'article qu'elle avait rédigé pour le site du Telegraph.

La journaliste britannique a mis une dernière fois les choses au point lundi soir avec une série de trois tweets, dans laquelle elle s'insurge d'être utilisée comme un "écran de fumée contre les faits" et enjoint l'ancien Premier ministre à lire l'article et à a regarder la vidéo de l'interview.