Pendant ce temps, Sarkozy s’offre un bain de foule à Nice

  • A
  • A
Pendant ce temps, Sarkozy s’offre un bain de foule à Nice
@ Reuters
Partagez sur :

VIDÉO- L’ancien président a inauguré un établissement de recherche sur la maladie d'Alzheimer.

L’INFO. Comme prévu, il n’a rien dit. Dans la tourmente depuis la révélation des écoutes de la justice et de son conseiller Patrick Buisson, Nicolas Sarkozy est réapparu publiquement, lundi à Nice. L’ancien président était venu inaugurer le centre de recherche et d'accueil Claude Pompidou, destiné à lutter contre la maladie d'Alzheimer. Si quelques supporters sont venus lui apporter leur soutien, Nicolas Sarkozy n’a rien dit de ses problèmes du moment.



 



"Nicolas, Nicolas", "Nicolas, on t'aime". Ils étaient environ 200 à lui clamer leur amour indéfectible. Nicolas Sarkozy, accompagné de Christian Estrosi, maire de la Ville, a souri, signé des autographes et serré quelques mains. Mais quand plusieurs journalistes ont tenté, chacun leur tour, de savoir ce qu’il pense des écoutes dont il a été l’objet, l’ancien président ne pipe mot. Lui n’est venu sur la Côte d’Azur que pour parler de la maladie d'Alzheimer, pour laquelle il avait lancé un grand plan pendant son quinquennat.

"Qu’est-ce qui se passera si un jour c'est mon tour ?" "J'aime voir cette maison en plein cœur de ville, totalement ouverte" sur Nice, a-t-il déclaré devant Bernadette Chirac, toujours là quand il s’agit de soutenir l’ancien président. "On juge l'humanité d'une société à la façon dont elle considère ses personnes âgées, ses malades", a encore estimé Nicolas Sarkozy, pour qui la maladie d'Alzheimer "nous renvoie à notre propre destin, notre propre questionnement : qu'est-ce qui se passera si un jour c'est mon tour ? Est-ce que quelqu'un me regardera avec respect, est-ce qu'on préservera ma dignité, est-ce qu'on m'humiliera sans le savoir ?"

sur le même sujet, sujet,

ZOOM - A Nice, Sarkozy va afficher sa sérénité

SONDAGE - 7 Français sur 10 navrés par l'affaire Buisson.

CONTRE-ATTAQUE - Après la surprise, les poursuites

L'INFO - Sarkozy savait qu’il était enregistré, dit l’avocat de Buisson

EXTRAITS - Ce que l'on disait, en off, à l’Élysée

RÉACTION - Le fils Buisson nie être à l'origine des fuites

ZOOM - Ce qu'on sait des enregistrements de Buisson