Peines plancher : Taubira dit stop

  • A
  • A
Peines plancher : Taubira dit stop
@ MAX PPP
Partagez sur :

Ces dernières "seront abrogées" au profit de peines individualisées, promet la ministre de la Justice.

L’INFO. Christine Taubira n’a jamais caché son scepticisme vis-à-vis du système des peines plancher. Elle le répète dans un long entretien accordé mardi au quotidien Libération : "les peines plancher seront abrogées", assure la ministre de la Justice, et ce au nom d’une meilleure efficacité de la justice. Votée en 2007, la loi sur la récidive impose des peines plancher ou minimales en cas de récidive.

La déclaration. "Les peines plancher seront abrogées. Si on me donne un ordre contraire, j'aviserai à ce moment-là. Pour l'instant, je ne l'ai pas!", martèle la garde des Sceaux. Et Christine Taubira d’ajouter que son objectif n’est pas "d’abolir les principes du sarkozysme. Pardon, mais je ne suis absolument pas dans cette logique".

05.12 prison baumettes rapport 930x620

© MaxPPP

Une réforme au nom de l’efficacité... Si Christine Taubira envisage de supprimer les peines plancher, c’est avant tout parce que ce système est jugé contre-productif. "Les peines plancher sont un automatisme qui réduit la liberté d'appréciation des magistrats. Or, les statistiques disponibles, contredites, vérifiées, montrent bien que l'individualisation de la procédure jusqu'aux modalités d'exécution de la peine réduit le facteur de risque de récidive, donc le nombre de nouvelles victimes", argumente la ministre.

• ... prévue par le candidat Hollande. Cette volonté de supprimer les peines plancher n’est d’ailleurs pas une surprise puisqu’elle figurait parmi les "60 engagements" du candidat Hollande.
>> Récidive : ce que révèlent les chiffres