Peillon au chevet des futurs profs

  • A
  • A
Peillon au chevet des futurs profs
Vincent Peillon, le ministre de l’Education lance lundi une campagne nationale pour le recrutement en deux ans de plus de 43.000 enseignants.@ MaxPPP
Partagez sur :

Le ministre de l’Education lance une campagne de recrutement de 43.000 enseignants sur deux ans.

"Nous avons besoin de bons professeurs. Professeur est un métier de talent, d’excellence." Vincent Peillon, le ministre de l’Education lance lundi une campagne nationale pour le recrutement en deux ans de plus de 43.000 enseignants. Avec un objectif : mettre un terme à la crise des vocations dans l’enseignement. Dans le détail, 22.100 postes seront ouverts aux concours externes en 2013, contre 16.000 en 2012, et 21.350 en 2014.

>> A LIRE AUSSI : l'Education n'a pas la cote

Suivant la promesse de campagne de François Hollande, le gouvernement prévoit de créer 60.000 postes pendant le quinquennat. Sur ces 60.000 postes, en plus du renouvellement des départs à la retraite, 27.000 seront affectés à la formation des enseignants. Pour le reste, deux tiers des postes seront alloués à l’école primaire et un tiers au secondaire.

>> A LIRE AUSSI : Peillon et ses 40.000 embauches

"Rétablir une vraie formation des enseignants"

Vincent Peillon a détaillé dimanche dans un entretien au JDD ensuite longuement les cinq grands axes de sa politique éducative qui portent sur "le numérique pour tous", "un nouveau cycle CM2-6ème", "une langue vivante dès le CP", des "Ecoles supérieures de professorat et de l'éducation" qui remplaceront les IUFM (Instituts universitaires de formation des maîtres) supprimés par le précédent gouvernement, et l'introduction à la rentrée 2014 de "la morale laïque".

Pour le ministre de l’Education Nationale, la formation des enseignants doit occuper une place centrale dans ce dispositif. "Nous souhaitons rétablir une vraie formation des enseignants. Elle a été supprimée par la droite", a-t-il assuré. Selon lui, les systèmes éducatifs les plus performants à l’étranger sont ceux qui ont accordé une place d’importance à la formation des enseignants."