Pécresse soutient Parcoursup, "système d'orientation sélective"

  • A
  • A
Pécresse soutient Parcoursup, "système d'orientation sélective"
Valérie Pécresse veut "arrêter la sélection par l'échec et par l'argent".@ Europe 1
Partagez sur :

Sur Europe 1, la présidente de la région Île-de-France dit soutenir la plateforme Parcoursup car elle instaure "un système d'orientation sélective". 

La présidente LR de l’Île-de-France Valérie Pécresse, et ex-ministre de l'Enseignement supérieur, a déclaré dimanche qu'elle "soutient" Parcoursup car "le gouvernement a le courage d'aller vers un système d'orientation sélective", tout en jugeant qu'il faudra "aller plus loin". "Je ne jette pas la pierre au gouvernement" pour les problèmes de mise en place "car Parcoursup va dans la bonne direction", a commenté Valérie Pécresse lors du Grand rendez-vous Europe1/Les Echos/CNEWS. 

"Il y aura des recalages à faire". "Cette génération essuie les plâtres de la réforme, ces périodes transitoires sont toujours compliquées. Bien sûr, ce n'est pas la panacée, cette année sera difficile, il y aura des recalages à faire. Mais il faut y aller, arrêter la sélection par l'échec et par l'argent", selon l'ancienne ministre. "Il faudra donner des réponses encore plus puissantes", a ajouté la présidente LR de la région Île-de-France, "notamment pour la première année de médecine, où 80% des enfants, qui sont tous très brillants, sont conduits à l'échec". "Et ceux qui réussissent sont ceux dont les parents peuvent payer des cours supplémentaires", a-t-elle enchaîné.