Pauvreté : controverse autour des nouveaux indicateurs

  • A
  • A
Pauvreté : controverse autour des nouveaux indicateurs
Partagez sur :

Les nouveaux indicateurs pour mesurer la pauvreté en France ont été publiés jeudi au Journal Officiel. Ils doivent permettre de mesurer l'état réel de la pauvreté en France que le gouvernement veut réduire d'un tiers d'ici à 2012 mais suscite la polémique.

Aujourd'hui, près de 8 millions de personnes, soit 13% de la population, vivent sous le seuil de pauvreté fixé à 880 euros par mois. Pour affiner les chiffres, le gouvernement a décidé de modifier les indicateurs de mesure. Auparavant, le montant du seuil de pauvreté progressait en fonction de la moyenne des revenus des Français. Désormais, ce sera un chiffre fixe : le même aujourd'hui qu'en 2012.

L'association ATD-Quart Monde conteste la pertinence de ce "tableau de bord", estimant notamment que certains modes de calcul choisis feraient "baisser facilement le taux de pauvreté". Pour Pierre Saglio, président de l'association, "cet indicateur fait que mécaniquement le nombre des pauvres diminue".

Ce nouveau dispositif permettrait en effet à Nicolas Sarkozy de tenir quoi qu'il arrive sa promesse de campagne, réduire d'un tiers la pauvreté en France durant son quinquennat.

En réalité, selon des calculs de chercheurs à l'Insee, seule une récession sévère pendant cinq années consécutives empêcherait le gouvernement d'atteindre ses objectifs.