Patrimoine : Yamina Benguigui dément toute "fraude"

  • A
  • A
Patrimoine : Yamina Benguigui dément toute "fraude"
La ministre de la francophonie, Yamina Benguigui.@ MAXPPP
Partagez sur :

La Haute autorité pour la transparence évoque "un doute sérieux" sur la déclaration de patrimoine de la ministre de la francophonie.

Les doutes. Au lendemain de la déroute de la gauche aux municipales et en plein remaniement, la nouvelle fait désordre. La ministre déléguée à la francophonie, Yamina Benguigui, est suspectée d'avoir menti sur sa déclaration de patrimoine. La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a annoncé lundi avoir relevé "un doute sérieux quant à l'exhaustivité, l'exactitude et la sincérité" des déclarations de patrimoine de la ministre déléguée, réélue dimanche conseillère de Paris dans le Xe arrondissement. Cette instance administrative indépendante a transmis son dossier à la justice. L'intéressée continue de démentir.

>> Lire aussi : Hidalgo demande la démission de Benguigui

450.000 euros. Depuis la loi du 11 octobre 2013, faisant suite à l'affaire Cahuzac, les ministres et les élus doivent publier une déclaration de patrimoine et d'intérêts. Or, la Haute autorité, créée à cette époque là, suspecte Yamina Benguigui "de défaut de déclaration de patrimoine ou d'omission d'une partie substantielle ou encore d'évaluation mensongère", selon Le Monde.Montant concerné, comme l'avait déjà révélé Marianne : 430.000 euros. La période visée porte sur 2012, 2013 et 2014, précise l'AFP.

La ministre aurait omis de déclarer, lors de sa déclaration de patrimoine en avril 2013, qu'elle détenait des actions dans une société anonyme de droit belge, G2. C'est la vente, en janvier 2014, de ses parts, qui lui aurait rapporté 430.000 euros, selon l'hebdomadaire, qui se fonde sur un document enregistré au greffe de Bruxelles. La Haute autorité a transmis ses informations au parquet. La ministre risque trois ans de prison, 45 000 euros d'amende et l'interdiction des droits civiques pendant 10 ans.

La ministre dément toute fraude. Lundi, la ministre déléguée a démenti lundi toute "fraude" ou "enrichissement personnel". "Il n'y a ni fraude, de quelque nature que ce soit, ni enrichissement personnel: le patrimoine de Madame Benguigui est parfaitement connu et régulièrement déclaré auprès de l'administration fiscale", a déclaré son avocate Me Martine Malinbaum, dans un communiqué.

"Toute autre interprétation ne serait que volonté de lui nuire, dans le contexte politique actuel", ajoute le communiqué, précisant que la ministre "se réserve le droit de poursuivre tout agissement diffamatoire qui pourrait porter atteinte à son honneur et à sa considération".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

REMANIEMENT - Toutes les infos ici

WEB - Qui à Matignon ? Les internautes plébiscitent Valls

COULISSES - Remaniement : à gauche, ce front "anti-Valls"

MUNICIPALES - Défaite historique pour la gauche