Patrimoine sous-évalué : deux procédures de redressement pour Marine Le Pen

  • A
  • A
Patrimoine sous-évalué : deux procédures de redressement pour Marine Le Pen
Marine Le Pen ferait l'objet de deux procédures de redressement fiscal.@ GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :

Marine Le Pen ferait l'objet de deux procédures de redressement car elle aurait sous-évalué les biens immobiliers qu'elle possède avec Jean-Marie Le Pen, affirme "Le Monde".

Marine Le Pen une nouvelle fois dans la tourmente. Après l'affaire des assistants parlementaires, Le Monde révèle mardi que la patronne du Front national fait l'objet de deux procédures de redressement de la part des autorités fiscales : elle aurait en effet sous-estimé les biens immobiliers qu'elle possède en commun avec son père Jean-Marie, notamment le domaine de Montretout, dans les Hauts-de-Seine. 

Le domaine de Montretout largement sous-évalué. Pour la première procédure, d'après le quotidien, le fisc reproche à la famille Le Pen d'avoir évalué ce manoir et les terres qui l'entourent à 2,5 million d'euros, alors que l'ensemble vaudrait 5 millions d'euros. Selon le journaliste Olivier Beaumont, auteur du livre Dans l'enfer de Montretout, la demeure ne serait pas loin de valoir 9 millions d'euros.

Les parts de Marine Le Pen, cédés par son père en 2012, seraient donc sous-évaluées. La seconde procédure concernerait l'habitation familiale de Rueil-Malmaison, toujours dans les Hauts-de-Seine, avec un litige sur la cession du bien par Jany Le Pen, épouse de Jean-Marie Le Pen, à son mari et ses filles Marine et Yann.

La famille Le Pen conteste les réévaluations. Marine Le Pen conteste "tout" dans les procédures engagées par le fisc : état du bien, calcul des surfaces et raisonnement, d'après l'avocat François Wagner joint par Le Monde. "C'est une maison mangée par les termites, dont le parquet se casse sous les pieds. Elle est invendable au prix indiqué par l'administration fiscale", rétorque l'avocat de Jean-Marie Le Pen au sujet du domaine de Montretout.

Si le fisc parvenait à terminer les procédures de redressement en cours sur ces deux biens immobiliers, le quotidien indique que ceux-ci seraient réévalués et que la présidente du Front national pourrait être assujettie à l'ISF. Début janvier, une enquête avait déjà été ouverte par le Parquet national financier au sujet de la déclaration de patrimoine de Marine Le Pen, inexacte. Europe 1 révélait en 2015 que Marine et Jean-Marie Le Pen avaient sous-évalué leur patrimoine.