Patrimoine des ministres : ce qu’en disent les Français

  • A
  • A
Patrimoine des ministres : ce qu’en disent les Français
Certains patrimoines de ministre, particulièrement celui de Laurent Fabius, font réagir.@ REUTERS
Partagez sur :

REPORTAGE - "Indécence", "écoeurement", "normal"… Les patrimoines des ministres font réagir.

La publication des patrimoines des hommes politiques est un concept populaire. 63% des Français estiment que "c'est une mesure nécessaire pour garantir la transparence dans une démocratie moderne", selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche. Interrogés avant la révélation, lundi, des patrimoines des ministres, 70% des Français ont assuré qu'ils seraient "indifférents" au cas où "le patrimoine publié par un ministre était très élevé",

Toujours est-il que depuis leur publication, certains patrimoines particulièrement fournis, comme ceux de Laurent Fabius et Michel Sapin, font largement réagir sur les réseaux sociaux.

En témoigne le tweet de cet internaute sur le réseau Twitter :



Toujours sur Twitter, la fortune de Laurent Fabius donne des idées à certaines :



fabius senat maxppp 930620

© MAXPPP


Et sur le terrain, les commentaires fusent. Exemple dans le fief de Laurent Fabius, au Grand-Quevilly, en Seine-Maritime. Dans le bar où le ministre vient parfois déjeuner, certains manquent de s’étouffer lorsqu’ils découvrent ce patrimoine de 6 millions d’euros. "Ça me choque", tranche ainsi Richard, accoudé au comptoir, qui met directement en cause l’honnêteté du ministre. "Je veux bien qu’il ait hérité, mais c’est pas venu que de l’héritage, ou alors on nous prend pour des canards sauvages. Il a dû s’en amasser quand même pas mal", accuse ce client. "Il est pas si net que ça. S’il a tant que ça, il ne va pas tout déclarer non plus. Il va en mettre de côté. Pour justement être le moins taxé possible", échafaude une autre cliente, Linda.

D’autres se refusent à donner dans ce refrain du "Tous Pourris" et à condamner Laurent Fabius sur la seule base de son patrimoine. "Peu importe qu’il ait trois millions d’euros de biens immobiliers", estime ainsi Nicolas. "On sait très bien qu’il est issu d’une famille aisée. Il n’y a pas d’abus de biens sociaux, pas d’enrichissement lié à sa fonction. Tant que ce n’est pas financé sur le denier de l’Etat, il n’y a pas de soucis", conclut le jeune homme.

Sapin-carré

Même ambiance dans le fief de Michel Sapin, Argenton-sur-Creuse, dans l’Indre. Là encore, il y a ceux que les 2,2 millions de patrimoine du ministre Sapin choquent. "Je trouve que c’est indécent en fait", lâche un client du café de la Place. "On sait très bien que dans ce milieu-là, il y a beaucoup trop d’avantages", peste-t-il encore. "Ce sont des héritages de famille, donc ce n’est pas choquant", juge de son côté Nathalie, client de la boulangerie du quartier.

En revanche, ce qui étonne chacun, c’est la valeur déclarée de la grande bâtisse au cœur du village, surmontée d’une tourelle du 15e siècle, propriété du ministre. 350.000 euros seulement pour cet hôtel particulier de 700 mètres carrés, alors qu’une propriété similaire est en vente juste à côté… au double de ce prix.