Passation express le 15 mai

  • A
  • A
Passation express le 15 mai
@ REUTERS
Partagez sur :

Passation de pouvoirs, nomination du Premier ministre et du gouvernement sont au programme.

Le tempo va brusquement s'améliorer mardi prochain. La passation de pouvoir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande a été fixée d'un commun accord au 15 mai. Comme pour chaque passation de pouvoir, la cérémonie sera soumise à un protocole strict.  François Hollande sera reçu à l'Elysée par Nicolas Sarkozy. Les deux hommes s'entretiendront en privé puis François Hollande raccompagnera son prédécesseur sur le perron de l'Elysée. Place ensuite à la cérémonie d'investiture. Le nouveau chef de l'Etat recevra le collier de grand maître de la Légion d'honneur et prononcera un court un discours.

Les ministres feront leurs cartons dans l'urgence

Le même jour, le nouveau président de la République donnera le nom de son Premier ministre. Dans la foulée, le gouvernement pourrait aussi être annoncé afin de permettre la tenue d'un premier Conseil des ministres, dès le mercredi 16 mai. A la question de savoir s'il avait songé à la constitution du gouvernement, François Hollande est resté évasif.  "Cela viendra quand je serai officiellement président de la République. Il faut attendre le 15 mai", a-t-il précisé. Dans les ministères, les passations de pouvoir vont donc être menées au pas de course.

L'hypothèse Aubry s'éloigne

Le gouvernement ne devrait pas dépasser 30 personnes, organisé en 15 pôles. Il sera aussi paritaire. Parmi les prétendants à Matignon, le député-maire de Nantes Jean-Marc Ayrault, fait toujours figure de favori. "C'est le Mauroy de Hollande", a confié un conseiller du nouveau président à Europe 1. L'hypothèse Martine Aubry semble s'éloigner peu à peu, en raison de rapports compliqués avec François Hollande. "Cela ressemblerait à une cohabitation", ironise t-on dans les rangs du PS.