Passation de pouvoir : "les Britanniques regardent avec un peu de jalousie"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La presse étrangère suit de près la passation de pouvoir, véritable rituel de la Ve République qui se déroule dimanche.

L'AVIS DE

C'est la forme que va prendre la cérémonie de passation du pouvoir qui va intéresser la presse étrangère pour ce qu'elle peut dire sur la France. Ainsi, le respect de traditions immuables a comme un parfum d'héritage de la monarchie pour l'Allemande Michaela Wiegel, du Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Mise en scène du pouvoir. "L'ambiance, l'atmosphère, comment ils vont représenter le pouvoir, cela intéresse beaucoup les Allemands. On a eu tellement de mises en scène du pouvoir qu'on s'est résolus à une sobriété. On aime bien regarder ailleurs où la sobriété n'est pas toujours de mise", explique la journaliste. Ce cérémonial impressionne aussi les Italiens car il représente la force des institutions, attaquées aujourd'hui en Italie par les mouvements populistes.

"Un élan national patriotique". Les Anglais, quant à eux, vont être sensibles aux symboles d'unité nationale, selon Charles Brenmer. "Les Britanniques regardent avec un peu de jalousie même, alors que la Grande-Bretagne se déchire depuis deux ans sur le Brexit. On sait que la France est très divisée mais la passation, c'est toujours un moment, on sent un élan national patriotique, tout le monde se met, pour un moment au moins, derrière le président".

Les premiers pas de Brigitte Macron seront scrutés. Et si ce jeune président intrigue, sa femme aussi, qu'ils évoquent son âge, son élégance ou son influence, les médias étrangers comptent observer les premiers pas de Brigitte Macron à l'Elysée.