Pascal Durand : "les ministres écologistes sont de bons ministres"

  • A
  • A
Pascal Durand : "les ministres écologistes sont de bons ministres"
Pascal Durand, ancien secrétaire national d'Europe Ecologie - Les Verts@ Europe 1
Partagez sur :

VOTRE CHOIX D’ACTU DU 24 FÉVRIER - Alors que la polémique sur le maintien des Verts au gouvernement est relancée, l'ancien secrétaire national d’EELV a défendu leur action.

Chaque jour avec "Votre choix d’actu", Europe 1 vous propose de définir un thème qui sera approfondi dans Europe midi – Votre Journal animé par Wendy Bouchard. Dès 9h, rendez-vous sur la page d’accueil d’Europe1.fr pour voter. Vous pouvez le retrouver sur www.europe1.fr/Info/Votrechoixdactu

>>> Lundi 24 février, vous avez été 71% à faire "Votre choix d’actu" sur la présence des Verts au gouvernement. Alors que ces derniers sont contre la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, projet initié par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, alors maire de Nantes, la question du maintien des Verts au gouvernement se repose. Jean-François Copé, président de l’UMP a même demandé à Cécile Duflot, ministre du Logement, et Pascal Canfin, ministre délégué au Développement, de quitter le gouvernement. Pascal Durand, ancien secrétaire national d’EELV a tenu à rappeler de son côté dans Europe midi- Votre journal que l’opposition au projet de Notre-Dame-des-Landes n’est pas un "élément nouveau" et qu’il ne s’agit pas "d’une manifestation contre le Premier ministre". Prenant ses distances avec les violences qui ont émaillé la manifestation de samedi, Pascal Durand signale que son ancien parti est même "à l’origine de la commission sur le dialogue" concernant l’aéroport, dont les conclusions seront remises au Premier ministre.



"Les ministres écologistes sont de bons ministres"par Europe1fr

Pascal Durand souligne que les Verts sont "dans tous les exécutifs et y travaillent". A propos des désaccords émis par les ministres écologistes il relativise : "la démocratie a besoin d’entendre, y compris dans sa majorité, des discussions, on n’est pas obligé d’être d’accord sur tout", ajoutant que "ce qui serait grave, c’est qu’on n’ait pas de débat". Il conteste l’idée de démission pour Cécile Duflot et Pascal Canfin : " on ne va pas s’en aller et dire 'on ne sert à rien'", ajoute-t-il.

Les Verts, des acteurs de la vie politique. Selon Pascal Durand, le fait d’être au gouvernement est une chance, qui évite au parti "de se mettre dans une position de commentateur de la vie politique et d’en être les acteurs". Il a tenu à rappeler que Pascal Canfin était à l’origine de la première sur le développement et la solidarité ; de même pour Cécile Duflot et la loi concernant le logement. L’occasion pour lui d’affirmer : "oui, les ministres écologistes sont de bons ministres, qui font vivre le débat au sein de la majorité".

Un parti capable de compromis. L’ancien secrétaire national d’EELV remarque aussi que ce parti ne s’oppose pas à toutes les décisions prises par le gouvernement, mais qu’il faut accepter "que les écologistes portent une certaine parole". Partisans de la démocratie, Pascal Canfin refuse en revanche qu’"Arnaud Montebourg ait le monopole de l’expression au sein du gouvernement" sur un  sujet tel que le gaz de schiste. Il reconnaît cependant qu’il "n’est pas facile d’être minoritaire dans une majorité".