Pas-de-Calais : Lang attaque Montebourg

  • A
  • A
Pas-de-Calais : Lang attaque Montebourg
Jack Lang a annoncé vouloir poursuivre Arnaud Montebourg en justice.@ MAXPPP
Partagez sur :

L’ancien ministre, mis en cause dans une lettre ouverte, a annoncé avoir engagé des poursuites.

Le Parti socialiste se déchire à nouveau. Après la fédération des Bouches-du-Rhône, c’est la gestion de celle du Pas-de-Calais qui pose désormais problème. Arnaud Montebourg, le troisième homme de la primaire PS a, en effet, dénoncé, dans un courrier datant du 21 novembre et adressé à Martine Aubry, "un système de corruption" au sein de cette fédération. Le député de Saône-et-Loire vise directement le député maire de Lievin, Jean-Pierre Kucheida, mais il attaque aussi Jack Lang, l’ancien ministre de l’Education nationale. Qui a décidé de répliquer.

Lang "dégouté"

"Je découvre avec dégoût les extraits d'une lettre d'Arnaud Montebourg reproduite par Le Parisien. Je ne suis évidemment ni de près ni de loin lié aux faits rapportés sur le Pas-de-Calais par le député de Saône-et-Loire", affirme Jack Lang dans un communiqué.

Ce dernier n’a visiblement pas apprécié l’attaque d’Arnaud Montebourg qui laisse entendre dans son argumentaire que le PS risquerait de prêter le flanc aux "attaques" de la présidente du FN, Marine Le Pen, élue dans le Pas-de-Calais, si n'est pas dénoncé par le parti ce "système de corruption (...) dont la présence de Jack Lang dans ce département n'est qu'un des tristes symptômes".

"Des attaques ignominieuses"

Jack Lang s’est donc vigoureusement défendu vendredi de faire partie d’un système de corruption quel qu’il soit. Qualifiant d'"attaques ignominieuses" les affirmations d’Arnaud Montebourg à son encontre dans ce courrier, l'ancien ministre précise avoir "demandé à son avocat, Me Laurent Merlet, d'engager des poursuites contre Arnaud Montebourg", selon le communiqué.

"Mise en cause diffamatoire"

"Je ne suis en rien concerné par les diatribes et les appréciations à l'emporte-pièce proférées par Arnaud Montebourg", insiste Jack Lang. "Si le député de Saône-et-Loire est libre de ses jugements de valeur, en revanche je ne tolère pas la moindre mise en cause diffamatoire me concernant. J'ai demandé à mon avocat, Maître Laurent Merlet, d'engager des poursuites contre Arnaud Montebourg à raison des attaques ignominieuses portées à mon encontre", conclut le texte.

Écarter des députés des législatives

Dans sa missive du 21 novembre, Arnaud Montebourg n’est pas avare de reproches envers la fédération PS du Pas-de-Calais. Il y dénonce notamment sur "un système de corruption" bénéficiant à des élus du parti dans le Pas-de-Calais. Une situation qui, à ses yeux, nécessite d'écarter plusieurs députés PS sortants des prochaines législatives. Il laisse également entendre que ce système de corruption bénéficie de "complicités" au plan national.

De son côté, Martine Aubry, la Première secrétaire du PS, a fait savoir qu’elle allait lancer une enquête interne sur ces accusations.