Pas d'excuses entre Guéant et Letchimy

  • A
  • A
Pas d'excuses entre Guéant et Letchimy
@ Capture d'écran
Partagez sur :

INFO E1 - Une médiation a eu lieu mercredi matin entre le ministre et le député de Martinique.

Le président de l'Assemblée, Bernard Accoyer, a tenté, mercredi matin, en toute discrétion, une médiation entre Claude Guéant et Serge Letchimy.

Médiation avortée

Pour l'heure, le bureau de la présidence de l'Assemblée nationale se refuse à confirmer ce rendez-vous de conciliation entre le ministre de l'Intérieur et le député de Martinique apparenté socialiste. Mais, selon les informations obtenues par Europe 1, cette médiation a bien eu lieu, à 10 heures, dans le bureau de Bernard Accoyer qui souhaitait apaiser les tentions entre eux. 

Mais, aucun des deux hommes ne s'est excusé. 

La veille, Serge Letchimy avait provoqué la colère du Premier ministre François Fillon en lui posant une question sur les propos du ministre de l'Intérieur qui a estimé que toutes les civilisations "ne se valent pas".

"Vous, Monsieur Guéant, vous privilégiez l'ombre, vous nous ramenez jour après jour à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration", avait-il déclaré sous les huées des députés de la majorité. "Monsieur Guéant, le régime nazi, si soucieux de purification, était-ce une civilisation ?", avait demandé l'élu.

Réunion du bureau de l'Assemblée mardi prochain

Par ailleurs, Bernard Accoyer, a annoncé que le bureau de l'Assemblée se réunira le 14 février au matin pour "décider des suites à donner au trouble profond créé par les propos inadmissibles" du député. Le président a précisé que la réunion se tiendra avant la reprise des questions au gouvernement,

Selon le règlement de l'Assemblée, des sanctions disciplinaires peuvent être prises contre un député. Elles vont du simple rappel à l'ordre jusqu'à l'exclusion temporaire du Palais Bourbon.