Parti socialiste : Olivier Faure en position de faiblesse face aux trois chantiers actuels

  • A
  • A
Parti socialiste : Olivier Faure en position de faiblesse face aux trois chantiers actuels
@ Olivier Faure.
Partagez sur :

Un conseil national se tient samedi, alors que le spectre de François Hollande plane toujours au-dessus des têtes socialistes.

Ce samedi, le Parti socialiste se réunit lors d'un Conseil national qui s'avère houleux. Au menu, le lancement des grands chantiers du premier secrétaire : le déménagement à Ivry, les futures élections européennes, alors que François Hollande asphyxie la prise de parole du premier secrétaire Olivier Faure.

Un déménagement qui déplaît. "Ça sera toujours une épine", voilà comment un ténor du PS commente la décision d'Olivier Faure d'aller installer le siège du PS à Ivry. Aucun socialiste ne se satisfait de ce choix. Cet après-midi, le premier secrétaire va donc expliquer à ses camarades qu'il n'a pas le choix de sortir de Paris, preuves avec les comptes du parti  à l'appui. Mais les socialistes sont loin d'en être convaincus.

La question des européennes est un chantier là aussi difficile. Comment construire un projet européen alternatif à celui d'Emmanuel Macron, qui convienne à la gauche du parti ? Et quelle grande voix pour porter la liste? Pierre Moscovici serait l'un des choix.

Olivier Faure a finalement décidé de tenir une conférence de presse à l'issue du conseil national - ce qui n'était pas acquis - certainement lassé de ne voir qu'une seule voix socialiste émerger dans les médias : celle de François Hollande. Et qui ne parle pas au nom du parti.