Parrainages : la course contre la montre des petits candidats

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Avant la liste officielle des qualifiés pour la présidentielle, publiée samedi, les équipes des petits candidats luttent d'arrache-pied pour récolter leurs 500 signatures.

Ils ont jusqu'à 18 heures ce soir pour obtenir leurs 500 parrainages. Pour le moment, ils sont 8 candidats officiels. Les autres, luttent d'arrache-pied pour obtenir le Graal. C'est le cas de Jacques Cheminade : 469 signatures, Jean Lassalle (453), ou encore de Philippe Poutou (357).

"J’ai vu le maire deux minutes." Certains n’hésitent pas à prendre la route de nuit et à faire 250 kilomètres pour rejoindre des villages de Seine-et-Marne. Comme Jean-Marc, qui rentre quelques heures après son périple avec deux enveloppes. "J’ai vu le maire deux minutes. Tampon, clac-clac, l’enveloppe, et terminé... J’en ramène deux (parrainages, ndlr). Deux sur 500, c’est énorme", glisse l’homme qui roule pour le candidat du NPA Philippe Poutou. 

Mimosa, au QG à Paris, est chargée de récupérer ces précieux sésames et de les ranger dans un coffre-fort. Elle confirme le parcours du combattant pour les petits candidats : "Tous les jours, on était sur les routes. Evidemment les derniers jours, on savait qu’on était prêt du but, mais que ça va être ric-rac, ça se joue à quelques signatures prêt."

Des maires procrastinateurs. Même agitation du côté de Jacques Cheminade. Certains maires tardent à donner leur signature, explique Bruno : "C’est parfois des maires qui ont procrastiné, qui ont remis leur décision à plus tard, qui n’ont pas signé de promesses et qui, au tout dernier moment, se sont dit : 'Allez.'"