Olivier Besancenot, ancien candidat du NPA à la présidentielle, a confirmé vendredi sur Europe 1 que le candidat de son parti, Philippe Poutou, avait pour l’instant recueilli 460 promesses de parrainages. "On est à peu près dans les mêmes eaux qu’en 2007 à la même époque, c’est très compliqué", a-t-il dit, affirmant que cela allait "vraiment se jouer dans un mouchoir de poche".

"Dans l’Aisne et la Picardie, on a une liste d’une vingtaine de communes où visiblementl e PS va démarcher des maires de petites communes pour parrainer Hollande, qui n’en a pas franchement besoin", a fustigé Olivier Besancenot. "Soit le PS fait en sorte que le NPA ne soit pas candidat, soit ce n’est pas le cas et c’est simplement un malentendu, et je suis sûr que le tir sera corrigé dans quelques jours".

Il s’est dit favorable à une "loi de parrainage populaire". "On propose que ce soit des citoyens qui parrainent telle ou telle candidature" à la présidentielle, a-t-il indiqué.