Parisot veut une assurance privée obligatoire

  • A
  • A
Parisot veut une assurance privée obligatoire
Laurence Parisot sur Europe 1 (archive)@ EUROPE 1
Partagez sur :

La présidente du Medef privilégie cette méthode pour financer la dépendance.

Pour la première fois, Laurence Parisot a nettement pris position en faveur de "l'instauration d'un contrat d'assurance privée obligatoire" pour la prise en charge de la dépendance. Invitée du Grand Rendez-Vous Europe 1/Le Parisien, la patronne du Medef est également revenue sur la prestation de Nicolas Sarkozy jeudi soir et a fortement critiqué la nouvelle présidente du FN, Marine Le Pen

"Il me semble qu'envisager ce dossier via une cinquième branche de la Sécurité sociale serait tout à fait catastrophique. La Sécurité sociale a montré ses limites en cumulant les déficits et en ayant tellement de difficultés à revenir à l'équilibre", a argumenté la patronne des patrons au micro de Jean-Pierre Elkabbach et Thierry Guerrier. "Il faut concevoir un socle minimal de solidarité pour ceux qui sont en situation particulièrement défavorisée", a-t-elle ajouté.

"Rétablir le mécanisme du 'zéro charge' dans les TPE"

Laurence Parisot est par ailleurs revenue sur l'émission Paroles de Français, au cours de laquelle Nicolas Sarkozy a répondu aux questions d'un panel. Si elle a salué la "grande compétence" du chef de l'Etat, la patronne du Medef a toutefois critiqué les explications du Président sur l'emploi. "Il y avait une chose importante à dire, c'est que l'emploi se crée dans les petites entreprises", a-t-elle souligné. "Il faut rétablir le mécanisme du 'zéro charge' pour toute embauche dans les TPE pour six ou douze mois. C'est un effet ponctuel mais ça a un effet de levier", a plaidé Laurence Parisot.

Quant à la TVA sociale évoquée par Nicolas Sarkozy, Laurence Parisot reste prudente. "Il est possible que ce mécanisme soit efficace, mais ça n'est pas certain", a-t-elle avertit, indiquant qu'elle était favorable à l'ouverture d'un débat.

"Elle est dans une sorte de délire frontalier"

"A la question 'qu'est ce qui me séduirait chez Marine Le Pen ?', [je réponds] rien", a déclaré Laurence Parisot. Pour la présidente du Medef, Marine Le Pen a "une vision obsolète des enjeux du monde d'aujourd'hui, surtout sur le plan économique".

"Elle est dans une sorte de délire frontalier, à vouloir remettre des douaniers partout. (...) Quand j'entends que le FN pense qu'une sortie de l'euro permettrait à notre pays de retrouver sa croissance et même son espérance, c'est extraordinairement dangereux, a-t-elle ajouté.

M. Le Pen a "une vision obsolète du monde"

Reprendre des relations "normales" avec la Tunisie

Après les révolutions en Egypte et en Tunisie, Laurence Parisot souhaite que des relations économiques "normales" reprennent avec ces pays et même "intensifiées" avec la Tunisie. "J'attends avec impatience qu'un ministre français se rende en Tunisie. C'est un signal dont nous avons besoin", a-t-elle indiqué.

Réécoutez l'intégralité du Grand Rendez-Vous avec Laurence Parisot.