Paris : la primaire UMP, l'inévitable naufrage

  • A
  • A
Paris : la primaire UMP, l'inévitable naufrage
@ MaxPPP
Partagez sur :

EDITO - Le parti a d'ores et déjà raté ses primaires. Et si NKM trébuche…

Modèle, vous avez dit modèle ? Coups bas, insultes, manipulations, suspicions de fraude, l'UMP aura franchement du mal à faire de sa primaire à Paris un "modèle de démocratie". Bien au contraire. "Un modèle de naufrage" semble plus approprié, s'amuse l'éditorialiste politique d'Europe 1 Caroline Roux.

"Ces primaires sont déjà ratées" :

 

La gauche compte les points. Pendant que la droite parisienne se déchire, la gauche compte les points. Invitée sur i>TELE vendredi matin, la candidate socialiste à la mairie de Paris, Anne Hidalgo, raillée par l'UMP pour être la dauphine désignée de Bertrand Delanoë, tient aujourd'hui sa revanche sur cette primaire ratée. "Le spectacle que donne aujourd'hui l'UMP Paris dans sa primaire n'est pas un bon spectacle pour la démocratie dans son ensemble" (…) "La droite parisienne n'en a pas terminé avec ses vieux démons", a commenté la rivale de Nathalie Kosciusko-Morizet.

Si NKM trébuche…"Ce qui se passe à Paris engage l’ensemble de l'UMP, c’est le coup d’envoi d’une campagne municipale où le parti espère regagner des couleurs", rappelle Caroline Roux. "Si Nathalie Kosciusko-Morizet trébuche, l’UMP ne s’en relèvera pas", pronostique t-elle. Bye-bye alors la primaire ouverte pour désigner le candidat à la présidentielle en 2017…